(Copenhague) Il avait toussé sur deux policiers en criant « corona » à quelques centimètres d’eux : un jeune homme a été reconnu coupable jeudi au Danemark de « tentative de violences » sur agents publics et condamné à quatre mois de prison, a annoncé la Cour suprême.

Agence France-Presse

Agé de 20 ans, le coupable rentrait en voiture d’une fête d’anniversaire à Aarhus (ouest), quand les policiers ont effectué un contrôle de routine le 29 mars dernier, pendant le premier semi-confinement du pays.

Eméché, il avait alors hurlé « corona » et toussé sur deux agents à 50 centimètres d’eux. Le jeune homme, qui n’avait pas la COVID-19, avait expliqué ensuite avoir agi sous l’effet de l’ivresse mais les forces de l’ordre n’avaient pas trouvé son comportement amusant et il avait été arrêté.

Relaxé en première instance, il avait été condamné à trois mois d’emprisonnement en appel, une peine qui a ensuite été renforcée du fait de nouvelles dispositions légales, selon la Cour suprême.

« L’article 119, paragraphe 1, comprend à la fois la violence et les autres formes d’agression physique mentionnées dans le Code pénal, paragraphe 244 (sur les violences) et cette dernière disposition couvre l’infection par le coronavirus », a jugé la Cour suprême dans un communiqué.