(Moscou) La Russie a menacé jeudi l’Union européenne de représailles en cas de nouvelles sanctions contre Moscou, envisagées dans la foulée de l’emprisonnement de l’opposant Alexeï Navalny et de la répression de manifestations en sa faveur.

Publié le 11 févr. 2021
Agence France-Presse

« Je voudrais mettre en garde nos partenaires européens sur toute nouvelle démarche inconsidérée. Elle sera suivie inexorablement, comme vous le comprenez, d’une réponse proportionnée », a affirmé la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, lors d’une conférence de presse.

Elle faisait référence aux discussions en cours à Bruxelles sur de nouvelles sanctions contre le Kremlin.

« Il est absolument inacceptable d’utiliser les droits humains et des principes démocratiques comme des instruments géopolitiques », a ajouté Mme Zakharova.

Mardi, le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, a recommandé l’adoption de telles sanctions après l’affront subi lors de sa visite à Moscou la semaine précédente, pendant laquelle trois diplomates européens ont été expulsés.

Ces dernières années, les relations entre l’UE et la Russie sont délétères du fait de nombreux différends concernant notamment la situation en Ukraine, en Syrie, en Libye et plus dernièrement concernant l’affaire Navalny.

Bruxelles a appelé Moscou à la libération de l’opposant, emprisonné depuis son retour en Russie après une tentative d’empoisonnement, cet été, et a condamné la répression de manifestations en sa faveur fin janvier et début février.

M. Borrell devrait soumettre des propositions de sanctions aux ministres des Affaires étrangères de l’UE lors de leur réunion le 22 février.