(Paris) Plus de 500 000 décès officiellement liés à la COVID-19 ont été enregistrés depuis le début de la pandémie dans l’Union européenne, où la situation semble cependant s’améliorer dans un certain nombre de pays, selon un comptage réalisé par l’AFP à partir des bilans fournis par les autorités.

Publié le 10 févr. 2021
Agence France-Presse

Le seuil symbolique des 500 000 morts a été franchi mardi soir dans l’Union européenne. Mercredi à 7 h, l’UE recensait un total de 501 531 décès pour 20 548 666 cas déclarés.

L’UE compte certains des pays les plus touchés au monde par l’épidémie. Mais depuis quelques jours, la tendance semble s’y améliorer.

Sur la semaine du 3 au 9 février, 103 250 nouveaux cas de COVID-19 ont été recensés quotidiennement en moyenne dans les 27 pays du bloc, soit 16 % de moins que sur les sept jours précédents. Le nombre de décès s’élevait, quant à lui, à 3137 enregistrés chaque jour en moyenne (-7 %).

Parmi les pays européens les plus touchés par la pandémie, l’Espagne est celui qui a affiché la plus forte diminution de nouveaux cas recensés quotidiennement en moyenne sur les sept derniers jours (21 945, en baisse de 31 %). Ce chiffre s’élève à 9120 pour l’Allemagne (-20 %), 19 348 pour la France (-7 %) et 2795 pour la Suède (-4 %). En Italie, la situation reste stable avec 12 012 cas enregistrés par jour en moyenne.

En termes de décès, la Suède a enregistré une forte diminution avec 53 décès recensés par jour en moyenne soit 34 % de moins que la semaine précédente. En Allemagne, ce chiffre s’est élevé à 596 (-16 %), en Italie à 380 (-9 %) et en France à 416 (-7 %). L’Espagne, à l’inverse, a vu ce chiffre légèrement augmenter (465, +8 %).  

Hors UE, le Royaume-Uni a vu le nombre moyen, sur sept jours, de ses cas recensés quotidiennement reculer de 27 % à 17 075. Le chiffre moyen des décès y a diminué de 26 % à 834 sur la même période.  

Au 10 février à 7 h, le Royaume-Uni, cinquième pays le plus touché au monde en nombre absolu de morts, recensait au total 113 850 décès liés à la COVID-19 pour 3 972 148 cas positifs détectés, la France 80 147 décès pour 3 360 235 cas, l’Espagne 63 061 pour 3 005 487, l’Italie 92 002 pour 2 655 319, l’Allemagne 62 969 pour 2 299 996, et la Suède 12 188 pour 596 174.

À l’échelle plus large de la région Europe, comprenant 52 pays et territoires, 34 902 124 cas de COVID-19 étaient recensés à la date du 10 février. Avec 785 106 personnes décédées de la COVID-19, la région est la plus meurtrie au monde, devant l’Amérique latine et les Caraïbes (624 952) et les États-Unis/Canada (489 091).

Sur la semaine du 3 au 9 février, 157 255 nouveaux cas de COVID-19 ont été recensés quotidiennement en moyenne dans la région Europe, un chiffre en baisse de 15 % par rapport à la semaine précédente. Le nombre de décès a lui aussi diminué, avec 4832 décès enregistrés par jour en moyenne (-11 %) sur la période.