(Stockholm) Deux Russes ont été condamnés lundi en Suède pour avoir tenté de tuer l’an dernier un blogueur tchétchène critique du régime autoritaire de Ramzan Kadyrov, qui a été désigné par la justice suédoise comme instigateur.

Agence France-Presse

Le tribunal de Gävle, dans l’est de la Suède, a reconnu coupable de tentative de meurtre un homme âgé de 30 ans et de complicité une femme de 33 ans, tous deux de nationalité russe, avec une peine respective de dix et huit ans de prison ferme.

Le 26 février 2020 à Gävle, le duo s’était introduit au domicile du blogueur et opposant tchétchène Toumso Abdourakhmanov, qui vivait depuis peu en exil dans le royaume scandinave.  

L’homme l’avait alors frappé d’un coup de marteau à la tête, pendant son sommeil. Mais la victime était parvenue à le maîtriser. Abdourakhmanov avait ensuite diffusé sur YouTube une vidéo dans laquelle on le voit en train d’interroger son agresseur, à terre et couvert de sang.

« Le seul mobile est celui présenté par le procureur, à savoir les critiques de Toumso Abdourakhmanov contre les dirigeants tchétchènes et la “vendetta de sang” lancée par le président du Parlement tchétchène Magomed Daudov » contre lui en 2019, a écrit le tribunal dans son jugement obtenu par l’AFP.

L’accusé avait reconnu l’agression, mais niait avoir voulu tuer le blogueur. Quant à l’accusée, elle était jugée pour avoir noué un contact avec la cible, pris des photos de son appartement puis fait entrer son acolyte.  

Tous deux seront expulsés de Suède après avoir purgé leur peine, a ordonné le tribunal.

Critique virulent des autorités tchétchènes, Toumso Abdourakhmanov compte quelque 320 000 abonnés sur sa chaîne YouTube.

Après avoir reçu en 2015 des menaces de mort d’un proche de Ramzan Kadyrov, par ailleurs accusé par de nombreuses ONG de multiples exactions, le blogueur s’était exilé hors de Russie.  

Après s’être vu refuser l’asile en Pologne, il vit en Suède depuis 2019, selon les médias locaux.