(Athènes) Le gouvernement grec a annoncé vendredi une nouvelle prolongation jusqu’au 18 janvier du confinement strict imposé au pays depuis deux mois, les autorités craignant une recrudescence de la pandémie après l’assouplissement des mesures toléré pour les fêtes de fin d’année.

Agence France-Presse

Prévues initialement pour prendre fin le 11 janvier, les mesures de « suspension du fonctionnement du commerce vont se prolonger jusqu’à lundi matin le 18 janvier à 6 h locales », a indiqué le ministre de la Protection civile, Nikos Hardalias, lors d’une conférence de presse.

Les écoles primaires vont rouvrir

Toutefois, les écoles primaires et les écoles maternelles vont rouvrir le 11 janvier après deux mois de fermeture, soit depuis la mi-novembre. Les tribunaux vont également ouvrir lundi, selon les autorités.

« La lutte contre la pandémie est dure […] Nous avons encore devant nous quelques semaines difficiles », a expliqué Nikos Hardalias.

La situation épidémiologique du pays sera évaluée à nouveau la semaine prochaine, a-t-il ajouté soulignant que l’objectif des autorités et des experts est « d’éviter une troisième vague de la pandémie ».

Couvre-feu

Un confinement strict, accompagné d’un couvre-feu nocturne, pour endiguer la deuxième vague de l’épidémie dans le pays — beaucoup plus virulente que celle du printemps —, avait été adopté le 7 novembre, avant d’être prolongé deux fois jusqu’ici : une première fois début décembre pour un mois et début janvier pour une semaine.

Toutefois, en prévision de Noël, le gouvernement avait assoupli ces mesures la deuxième semaine de décembre en autorisant l’ouverture des salons de coiffure, des magasins (uniquement pour passer prendre des biens prépayés sur internet) et des églises avec un nombre limité de fidèles.

Les particuliers ne sont autorisés à circuler que pour aller chez le médecin, à la pharmacie, aux banques, services publics, faire des courses ou de l’exercice physique. Seuls les magasins d’alimentation et les pharmacies sont ouverts, et les salariés sont incités à travailler à distance.

Le port du masque est obligatoire à l’intérieur comme à l’extérieur et la circulation est interdite entre 22 heures et 5 h.

La Grèce déplore plus de 5000 décès depuis l’apparition du virus en février, dont plus de 4000 ont été enregistrés ces deux derniers mois.

Certains experts craignent la hausse des cas du coronavirus après la célébration de l’Épiphanie mercredi dans les églises du pays malgré le confinement strict réclamé par le gouvernement. Ce dernier est sous le feu de la critique pour ne pas avoir réussi à convaincre la toute puissante Église orthodoxe de Grèce de fermer les églises.