(Londres) Devenu un héros aux yeux des Britanniques en collectant des sommes record pour les soignants, l’ancien combattant Tom Moore fête ses 100 ans jeudi, une journée aux allures de célébration nationale en pleine pandémie de nouveau coronavirus.

Pauline FROISSART
Agence France-Presse

Souffler 100 bougies est toujours un évènement, mais pour « Captain Tom », la fête prend des proportions impressionnantes. Ses inlassables allers-retours réalisés à l’aide de son déambulateur, médailles épinglées sur sa veste, ont mis du baume aux Britanniques qui paient un lourd tribut avec plus de 26 000 morts sans amorce de déconfinement en vue.

Deux chasseurs de la Royal Air Force généralement déployés pour des évènements commémoratifs de la Seconde Guerre mondiale, un Spitfire et un Hurricane, ont volé en son honneur dans le ciel du Bedfordshire (comté au nord de Londres). Tom Moore, nommé colonel honoraire, les a salués, ému, d’un signe de la main de son jardin.  

« Je me souviens quand ils volaient, pas de manière pacifique, mais en colère », a-t-il commenté en direct sur la BBC. « Je ne m’étais jamais, jamais attendu à quelque chose comme ça dans ma vie », a-t-il ajouté alors que les messages de félicitations affluaient.

Quelques minutes plus tard, sa cagnotte en ligne dépassait la somme impressionnante de 30 millions de livres, soit 33 millions d’euros.

« Je sais que je parle pour l’ensemble du pays en vous souhaitant un très joyeux centième anniversaire. Vos efforts héroïques ont remonté le moral de la nation entière », a salué le premier ministre Boris Johnson, lui-même guéri du nouveau coronavirus.  

Les honneurs ne s’arrêtent pas là. Cet amateur de cricket a été invité à rencontrer l’équipe d’Angleterre, un train à grande vitesse a aussi été nommé d’après lui et le quotidien The Telegraph a consacré un article à son style vestimentaire (veste et cravate impeccables pour ses sorties en public).

Le retraité originaire du Yorkshire (nord de l’Angleterre) a aussi reçu plus de 140 000 cartes d’anniversaire envoyées du monde entier, de quoi remplir le vaste hall de l’école de son petit-fils Benjie.

Numéro un des palmarès

Le 6 avril, « Captain Tom » s’était lancé le défi de collecter 1000 livres pour des associations liées au service public de santé, le NHS.  

Lui même s’était fixé comme objectif de parcourir 100 fois la largeur de 25 mètres de son jardin. Il voulait ainsi rendre hommage aux soignants qui l’avaient guéri du cancer et d’une fracture de la hanche.

Dix jours plus tard, « Captain Tom » a accompli les derniers mètres de son parcours, appuyé sur son déambulateur, entre deux rangées de militaires au garde à vous. Entre temps, la générosité du public a dépassé toutes ses attentes.

Depuis, cet ingénieur de formation qui a servi en Inde et en Birmanie est devenu une véritable légende vivante, loué par le gouvernement comme une « source d’inspiration » pour le pays, en cette période de crise sans précédent.

L’académie Guinness lui a décerné « le record du monde de la personne seule ayant récolté le plus d’argent lors d’une marche caritative ».  

Mais le grand-père ne s’est pas arrêté là et a cherché un nouveau moyen de récolter des fonds pour les soignants. Il a repris avec l’artiste britannique Michael Ball et les chœurs du NHS « You’ll never walk alone » (« Tu ne marcheras jamais seul »), chanson tirée d’une comédie musicale d’après-guerre devenue un hymne des supporters de football, et désormais un symbole d’entraide en ces temps de pandémie.

À peine commercialisé, le titre s’est classé en première position du classement britannique pour les disques monoplage.  

« Nous sommes extrêmement fiers de la façon dont la nation a pris grand-père dans son cœur », a témoigné son petit-fils de 16 ans, Benjie. « Les mots ne peuvent pas exprimer à quel point c’est mon idole », a-t-il dit.