(Moscou) Le président russe Vladimir Poutine a demandé mercredi aux autorités sanitaires de commencer dès la fin de la semaine prochaine les vaccinations « à grande échelle » contre le coronavirus en Russie.

Agence France-Presse

« Je vous demanderais d’organiser le travail pour qu’à la fin de la semaine prochaine, nous ayons commencé la vaccination à grande échelle », a-t-il déclaré, durant une visioconférence, à sa vice-première ministre en charge de la santé Tatiana Golikova, estimant que « l’industrie et les infrastructures sont prêtes ».

« Je sais que plus de deux millions de doses ont déjà été produites ou seront produites dans les prochains jours », a ajouté le président russe, précisant que « les groupes à risque, médecins et enseignants » seront vaccinés en premier.

Le vaccin Spoutnik V, développé par le centre de recherches Gamaleïa de Moscou, est actuellement dans la troisième et dernière phase d’essais cliniques auprès de 40 000 volontaires.

Ses créateurs affirment qu’il est efficace à 95 %.

Lors d’une présentation par vidéoconférence du vaccin russe à l’ONU mercredi, le ministre de la santé Mikhaïl Mourachko a déclaré que plus de 100 000 personnes avaient déjà été vaccinées en Russie.  

Lors de cette même conférence, Kirill Dmitriev, patron du fonds souverain russe, qui participe au développement du vaccin, a déclaré que plus de 40 pays avaient exprimé de l’intérêt et que plus de 1,2 milliard de doses avaient été précommandées.

Il a précisé que la production du vaccin russe aurait lieu également en Inde, en Chine, au Brésil, en Corée et en Argentine.

Fin novembre, les autorités ont annoncé avoir commencé à vacciner les militaires russes : plus de 400 000 d’entre eux doivent être vaccinés, dont 80 000 d’ici la fin de l’année.  

Les vaccins, qui ne seront pas obligatoires, seront gratuits pour les citoyens russes, ont précisé les autorités russes.

La Russie, numéro 4 mondial en nombre de contaminations derrière les États-Unis, l’Inde et le Brésil, a enregistré mercredi 25 345 nouveaux cas en 24 heures et un nouveau record de décès en une journée (589).

Au total, la Russie a enregistré 2 347 401 cas de coronavirus depuis le début de l’épidémie, dont 41 053 décès.

Si Vladimir Poutine a jugé récemment la situation « préoccupante »,  tout nouveau confinement national est pour l’instant exclu afin d’éviter de remettre à l’arrêt l’économie.