(Londres) Le Royaume-Uni a dépassé le million de cas de nouveau coronavirus avec 1 011 660 de cas détectés, a indiqué le gouvernement samedi, peu avant une conférence de presse du premier ministre Boris Johnson.

Agence France-Presse

Le gouvernement britannique a décidé samedi de reconfiner l’Angleterre à partir de jeudi et jusqu’au 2 décembre, les écoles restant cependant ouvertes, afin de contenir la deuxième vague de nouveau coronavirus qui menace de submerger les hôpitaux.

« Le virus se répand encore plus rapidement que dans le scénario du pire établi par nos conseillers scientifiques. […] Il est temps d’agir comme il n’y a pas le choix », a déclaré le premier ministre britannique Boris Johnson samedi lors d’une conférence de presse. Cette mesure ne concerne pas l’Écosse, le Pays de Galles et l’Irlande du Nord, le confinement relevant des autorités de chaque province britannique.

Écoles et universités resteront ouvertes, mais les déplacements sont restreints sévèrement, les habitants appelés à télétravailler, et seuls les pubs et restaurants proposant de la nourriture à emporter ou des livraisons pourront rester ouverts.

Ces annonces ne concernent que l’Angleterre. Le Pays de Galles était déjà confiné, et l’Irlande du Nord en confinement partiel.

L’Angleterre suit ainsi la France (plus de 36 500 morts), qui est reconfinée jusqu’au 1er décembre et a enregistré près de 50 000 nouveaux cas vendredi. La Belgique a annoncé vendredi un confinement plus sévère, et l’Allemagne a également durci les restrictions en place dans le pays pour ralentir la pandémie.

Le Portugal sera lui soumis à partir de mercredi à un reconfinement partiel concernant 70 % de sa population, a annoncé samedi soir le premier ministre Antonio Costa.

Ces 24 dernières heures, 21 915 nouveaux cas ont été enregistrés. Pays le plus endeuillé d’Europe, le Royaume-Uni a recensé au total 46 555 décès survenus dans les 28 jours suivant un dépistage positif à la COVID-19, dont 326 les dernières 24 heures.