(Reykjavik) La capitale Reykjavik et plusieurs régions d’Islande ont été secouées mardi par un fort séisme de magnitude 5,6, qui n’a pas fait de dégât ni de victime, mais a notamment brièvement interrompu la session parlementaire en cours.

Agence France-Presse

La secousse de plusieurs secondes, suivie de nombreuses répliques, a eu lieu à 13 h 43 GMT et a été ressentie dans tout le pays.

En pleine session, les députés se sont eux figés pendant la longue secousse, selon les images diffusées en direct par la télévision islandaise, et leurs travaux ont été suspendus pendant un quart d’heure.  

À Reykjavik, le séisme a fait trembler les immeubles avec un puissant vrombissement, a constaté un correspondant de l’AFP.

Selon l’institut météorologique d’Islande, l’épicentre se trouvait à une vingtaine de kilomètres de la capitale, près de la zone géothermique de Seltun. Situé dans la péninsule de Reykjanes, il est secoué par de nombreux séismes depuis janvier.

« Aucun blessé ni dégât matériel n’a été signalé », a fait savoir la protection civile dans un communiqué, mais des inspections vont avoir lieu pour vérifier les potentielles conséquences.