(Omsk) L’ambulance transportant le principal opposant au Kremlin Alexeï Navalny, dans le coma après un malaise, a quitté dans la nuit de vendredi à samedi l’hôpital est arrivée à l’aéroport d’Omsk, d’où il doit être évacué vers l’Allemagne.

Agence France-Presse

« Alexeï Navalny a été chargé dans une ambulance et emmené à l’aéroport », a indiqué sur Twitter sa porte-parole Kira Iarmych. Des journalistes de l’AFP ont vu une ambulance partir de l’hôpital et arriver peu après à l’aéroport de cette ville de Sibérie occidentale, escortée par un cortège policier, puis entrer sur le tarmac.

PHOTO SHAMIL ZHUMATOV, ARCHIVES REUTERS

Alexeï Navalny

L’hôpital russe où a été admis l’opposant jeudi a donné son feu vert vendredi à son transport vers l’Allemagne, affirmant que son état était « stable », après s’y être initialement opposé.  

Un avion médicalisé affrété par une ONG allemande était arrivé vendredi matin à l’aéroport d’Omsk. Les médecins allemands ont pu examiner M. Navalny, 44 ans, et ont assuré être en mesure de le transporter à Berlin pour qu’il y soit soigné.  

L’opposant devrait être transporté vers l’hôpital de la Charité à Berlin, où a été traité avant lui un autre opposant russe, Piotr Verzilov, transporté par la même ONG, Cinema for Peace.

Alexeï Navalny se rendait de Tomsk, en Sibérie, à Moscou en avion quand il a fait un malaise. L’appareil a dû faire un atterrissage d’urgence à Omsk.

L’opposant y a été admis à l’hôpital et placé en réanimation sous respiration artificielle. Il se trouve actuellement dans le coma.

Son entourage affirme qu’il a été victime d’un « empoisonnement intentionnel », « avec quelque chose de mélangé à son thé ».