(Ankara) Ankara a dénoncé samedi « l’hostilité de la Grèce à l’égard de l’islam et de la Turquie », au lendemain de violentes réactions d’Athènes à la reconversion en mosquée de l’ex-basilique Sainte-Sophie à Istanbul.

Agence France-Presse

Des milliers de musulmans ont participé vendredi à Istanbul à la première prière en ce haut-lieu de l’orthodoxie reconverti en mosquée, en présence du président Recep Tayyip Erdogan.

Le premier ministre Kyriakos Mitsotakis a affirmé vendredi que « ce qui se passe à Constantinople aujourd’hui n’est pas une manifestation de puissance mais au contraire un signe de faiblesse », accusant la Turquie d’« insulter le patrimoine du 21e siècle ».

Les réactions à la reconversion de Sainte-Sophie en mosquée « ont une nouvelle fois révélé l’hostilité de la Grèce à l’égard de l’islam et de la Turquie », a déclaré le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères Hami Aksoy.

Il a également « fermement condamné » le fait que le drapeau turc ait été brûlé à Thessalonique, et accusé le gouvernement et le parlement grecs de « provoquer le public avec des déclarations hostiles ».

« Les enfants gâtés de l’Europe, qui ne peuvent pas accepter qu’on se prosterne à nouveau à Hagia Sophia, sont en plein délire », a-t-il ajouté dans un communiqué.

Des dizaines de personnes « en deuil », brandissant des drapeaux grecs et des images de la vierge, se sont rassemblées vendredi soir à Athènes et Thessalonique, deuxième ville de Grèce, pour prier et protester contre la reconversion en mosquée de Sainte-Sophie, construite par les Byzantins au 6e siècle et classée au patrimoine mondial de l’humanité.

PHOTO SAKIS MITROLIDIS, AGENCE FRANCE-PRESSE

Des manifestants se sont réunis devant le consulat de la Turquie à Thessalonique, vendredi soir.

Convertie en mosquée après la prise de Constantinople, Sainte-Sophie a été transformée en musée en 1934 par le premier président de la République turque, Mustafa Kemal Atatürk, soucieux de « l’offrir à l’humanité ».

La maison natale d’Atatürk à Thessalonique a été fermée vendredi par le consulat turc, officiellement pour entretien jusqu’à lundi.

Pays voisins tous deux membres de l’OTAN, la Grèce et la Turquie ont historiquement des relations tendues.