(Paris) De Séville à Stockholm, le mercure devrait encore s’affoler mercredi, au deuxième jour d’une vague de chaleur qui touche toute l’Europe, au risque de ne pas pouvoir respecter toutes les mesures de précaution pour éviter une nouvelle flambée de coronavirus.

Agence France-Presse

Plus de 35 degrés sont attendus dans le sud de l’Espagne et du Portugal tandis que les pays scandinaves devraient exceptionnellement voir le thermomètre dépasser les 30 degrés.

Cette hausse des températures qui s’explique par une masse d’air chaud venue d’Afrique est le premier véritable pic de chaleur depuis l’arrivée du coronavirus dans la vie des Européens.  

Il s’agit toutefois d’un « épisode court » qui ne devrait pas durer, a expliqué la météorologue Cristina Simoes à l’agence Lusa.  

Dès mardi, les plages et les parcs des principales villes du continent ont été pris d’assaut, malgré les appels à la distanciation physique.  

Les Européens rivalisent d’idées pour profiter du soleil : à Milan, ville particulièrement touchée par l’épidémie, certains habitants ont investi une « plage » de gazon au milieu des gratte-ciel, tandis qu’à Séville, le fleuve Guadalquivir a vu des amateurs de canoë venir se rafraîchir.

En Grande-Bretagne, où on pourrait approcher du record de 35,9 degrés pour un mois de juin établi en 1976, les autorités craignent de ne pas pouvoir faire respecter la règle des deux mètres de distance entre les personnes.  

Les personnes vulnérables et notamment âgées, déjà fortement à risque face à la COVID-19-19 sont de nouveau menacées. De quoi inquiéter les travailleurs sociaux qui appellent à ne pas oublier ces personnes souvent calfeutrées chez elles.

« Cela peut être plus difficile de repérer quelqu’un qui a besoin d’aide », souligne Caroline Abrahams, directrice de l’association caritative Age UK.

En Suède, l’agence publique de santé a déconseillé l’utilisation des ventilateurs dans les maisons de retraite, pour éviter la propagation du virus.  

Face au risque que les fortes chaleurs font peser sur les personnes âgées, l’agence a recommandé l’installation de climatisations ou de stores pour faire de l’ombre.  

Par forte chaleur, des gestes de prévention s’imposent : boire régulièrement, se rafraîchir en mouillant son corps et rester un maximum au frais.