(Moscou) La capitale russe a annoncé mercredi la levée le 1er juin de plusieurs restrictions imposées depuis deux mois à cause de l’épidémie du nouveau coronavirus, autorisant la réouverture de commerces et, sous condition, les sorties en promenade.

Thibaut MARCHAND
Agence France-Presse

Un confinement strict a été imposé à Moscou fin mars, les habitants n’étant autorisés à quitter leur domicile que pour promener leur chien, sortir les poubelles ou aller au supermarché. Un système de laissez-passer électronique avait même été instauré mi-avril pour s’assurer que les mesures soient respectées.

La capitale russe reste le principal foyer de coronavirus du pays avec 171 443 cas enregistrés mercredi, soit quasiment la moitié des cas du pays, mais a vu le nombre de nouvelles contaminations baisser de moitié ces deux dernières semaines.

« Nous proposons d’ouvrir le 1er juin non seulement le commerce de produits alimentaires, mais aussi tout le commerce non alimentaire », a déclaré le maire de la ville Sergueï Sobianine au président Vladimir Poutine lors d’une visioconférence.

PHOTO ALEXEI NIKOLSKY, ASSOCIATED PRESS

Le maire de Moscou, Sergueï Sobianine (à droite), a participé à une visioconférence avec le président russe, Vladimir Poutine.

Il a ajouté que les « promenades » pourront reprendre, mais de façon contrôlée pour éviter que trop de gens soient dans la rue en même temps. Des heures et jours de sortie seront autorisés pour chaque immeuble de la capitale.

« C’est une décision difficile », a ajouté le maire, disant reconnaître l’envie des Moscovites de sortir de chez eux après deux mois de confinement, mais craindre que, sans restrictions, « les rues de Moscou soient aussi remplies que pour la manifestation du 1er mai ». Il a assuré que ces mesures « test » pourraient durer une à deux semaines.

Les services ne nécessitant pas un contact humain prolongé, comme les blanchisseries ou les petits ateliers nombreux à Moscou, pourront aussi reprendre leur activité.

Sur son blogue, M. Sobianine a détaillé ces mesures en vigueur jusqu’au 14 juin, qui autorisent à nouveau notamment les plus de 65 ans à sortir de chez eux, mais imposent le port du masque et de gants dans la rue. Il sera possible de faire du sport de 5 h à 9 h et les parcs de la capitale rouvriront.

Deux décrets officialisant ces mesures ont été publiés, indiquant notamment que cinémas, bars et restaurants resteront fermés. Le décret ne précise pas si les centres commerciaux pourront rouvrir.

Parade le 24 juin

Le président russe s’est lui félicité de ses avancées, jugeant que si l’épidémie a été freinée c’est parce que « nous avons agi de manière proactive, et nous n’avons pas perdu de temps ».

M. Poutine cite régulièrement le confinement, la fermeture des frontières russes et la restructuration du système hospitalier pour expliquer la mortalité plus faible en Russie qu’en Europe occidentale.

Pour autoriser cet allègement des restrictions à Moscou, M. Sobianine s’est appuyé sur les chiffres encourageants enregistrés selon lui depuis les premières mesures de déconfinement entrées en vigueur le 12 mai, autorisant à nouveau les industries et les chantiers à travailler.

« Depuis le 12 mai, le nombre d’hospitalisations a chuté de 40 % », a précisé M. Sobianine qui assure que près de la moitié des lits réservés aux malades de la COVID-19 sont aujourd’hui inoccupés dans la capitale.

« Nous avons réussi à éviter un scénario difficile », a-t-il déclaré : « Nous contrôlons la situation et je pense qu’elle va s’améliorer ».

Durant cette visioconférence, Vladimir Poutine a demandé à Sergueï Sobianine qu’il envoie des médicaments et des soignants dans les régions russes où la pandémie s’étend, notamment au Daguestan où l’armée a été déployée mercredi pour venir en aide au système de santé débordé de cette république pauvre du Caucase.

Les annonces interviennent 24 heures après que le Kremlin a annoncé la tenue le 24 juin à Moscou du grand défilé militaire marquant la victoire sur l’Allemagne nazie, prévu à l’origine le 9 mai, mais annulé à cause de la pandémie.

Mercredi, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a annoncé que le 24 juin devrait être décrété férié pour la parade.

Dans le reste du pays, de nombreuses régions peu touchées ont commencé dès le 12 mai à déconfiner. La Russie a officiellement recensé à ce jour 370 680 cas de coronavirus, dont 3968 décès.