(Londres) Le gouvernement britannique s’est félicité vendredi d’avoir fortement augmenté sa capacité de dépistage, pilier de sa stratégie de lutte contre le nouveau coronavirus qui a fait plus de 27 000 morts au Royaume-Uni, deuxième pays le plus touché en Europe.

Agence France-Presse

Le Royaume-Uni a recensé vendredi 739 décès supplémentaires dus à la maladie COVID-19, marquant une recrudescence par rapport à la veille et portant à 27 510 morts le bilan total, qui compte désormais les décès survenus à l’hôpital et dans les maisons de retraite, a annoncé le ministre de la Santé Matt Hancock.

Critiqué pour avoir tardé à prendre la mesure de la crise et l’insuffisance du dépistage, le gouvernement britannique était sous pression pour atteindre son objectif de 100 000 tests par jour, qu’il s’était fixé début avril, d'ici à la fin du mois.  

« Le nombre de tests hier, le dernier jour d’avril, était de 122 347 », a souligné Matt Hancock lors d’une conférence de presse.  

PHOTO PIPPA FOWLES, 10 DOWNING ST, VIA REUTERS

Le ministre britannique de la Santé, Matt Hancock

« Je savais que c’était un objectif audacieux, mais nous avions besoin d’un objectif audacieux parce que le dépistage est si important pour pouvoir remettre le Royaume-Uni sur pied », a-t-il ajouté.  

Le gouvernement avait d’abord choisi de réserver les tests aux cas les plus critiques ainsi qu’aux soignants en première ligne, en dépit des recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé de tester le plus largement possible.  

Ils ont depuis été étendus aux travailleurs clés comme les policiers et les enseignants, aux résidents et employés des maisons de retraite ainsi qu’aux plus de 65 ans et aux travailleurs devant quitter leur domicile présentant des symptômes.  

Le premier ministre Boris Johnson, lui-même guéri de la maladie COVID-19, avait indiqué jeudi que le Royaume-Uni avait « passé le pic » de l’épidémie et était « sur une pente descendante ».  

Pressé de fournir une stratégie de sortie du confinement, à l’heure où plusieurs pays vont commencer à assouplir leurs restrictions, il a promis un plan de déconfinement la semaine prochaine.