(Madrid) L’Espagne a recensé 268 morts de la COVID-19 au cours des dernières 24 heures, le bilan le plus bas depuis le 20 mars, ce qui porte le total à 24 543 morts, selon le ministère de la Santé.

Agence France-Presse

Ce pays de 47 millions d’habitants est le quatrième le plus frappé au monde, derrière les États-Unis, l’Italie et la Grande-Bretagne. C’est aussi un des pays où la contagion est la plus forte avec un total de 213 435 cas confirmés selon un dernier décompte jeudi, mais le ministère révise constamment ce chiffre.

Le bilan quotidien des décès, en baisse progressive, était repassé lundi au-dessus de 300. Les autorités sanitaires estiment avoir franchi le pic de la pandémie le 2 avril lorsqu’elles avaient enregistré 950 morts en 24 heures.

Le nombre de malades déclarés guéris se monte à 112 050 alors que le gouvernement prépare un déconfinement en trois phases dont la première pourrait commencer le 11 mai si l’évolution positive de la pandémie dans le pays se poursuit.  

Il a déjà procédé à un léger assouplissement des mesures, les plus strictes d’Europe, en autorisant les enfants à sortir prendre l’air depuis dimanche dernier. Les adultes suivront samedi, ils pourront sortir pendant une heure pour faire de l’exercice ou se promener avec des membres de la même maisonnée. Jusque là, ils ne peuvent que se rendre à la pharmacie, au supermarché, ou au travail si le télétravail est impossible.