(Marseille) Un bateau de croisière italien qui souhaitait faire une escale imprévue à Marseille, dans le sud de la France, pour y débarquer 1400 personnes dont de nombreux Français, s’est vue opposer une fin de non-recevoir vendredi, a annoncé la préfecture locale.

Agence France-Presse

Dans un communiqué, la préfecture du département des Bouches-du-Rhône rappelle que le bateau Costa Deliziosa, battant pavillon italien, devait initialement terminer son périple à Venise (Italie).

« Nous avions fait la demande aux autorités françaises car c’était une volonté de nos clients, 461 passagers français à bord du bateau », a indiqué à l’AFP une représentante de la compagnie Costa en France.

Le Costa Deliziosa est parti de Venise le 5 janvier et devait, après un tour du monde, y revenir le 26 avril. Depuis le 14 mars, date à laquelle il se trouvait en Australie, face à la crise sanitaire mondiale liée au nouveau coronavirus, les plus de 2000 personnes à son bord (touristes et personnel d’équipage) à son bord n’ont plus « touché le sol », a assuré la représentante de Costa. Le Costa Deliziosa n’a depuis la mi-mars plus réalisé que des escales techniques.

« C’est un bateau qui est sain, un seul passager italien a été débarqué en Sicile avec des symptômes du coronavirus, mais les premiers tests sont négatifs selon la presse italienne », a insisté la représentante de Costa.

Du fait du refus français, les passagers devront débarquer en Italie, « Gênes ou Savone », a indiqué la compagnie.

Depuis le 15 mars 2020, cette même préfecture a déjà autorisé des dérogations pour l’accostage au grand port maritime de Marseille de six navires de croisière, « ayant permis le rapatriement de plus de 2200 passagers français et européens ».  

« Trois navires de croisière arrivés avant le 15 mars sont toujours accueillis au port de Marseille », ajoute la préfecture, qui insiste : « Ces opérations mobilisent déjà très fortement les forces de sécurité […] et les autorités sanitaires. »

Le débarquement d’un autre navire ayant effectué le tour du monde, le MSC Magnifica, dont la destination finale était Marseille, doit débarquer plus de 1700 passagers de toutes nationalités, dont 700 Français, à partir de lundi, rappelle aussi la préfecture.