(Bruxelles) Le chef de la diplomatie de l’UE, Josep Borrell, « regrette profondément » la suspension de la contribution américaine à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), annoncée dans la nuit de mardi à mercredi par Donald Trump.

Agence France-Presse

« Il n’y a aucune raison pour justifier » cette décision à un moment où les efforts de l’OMS « sont plus nécessaires que jamais pour aider à contenir et à réduire la pandémie de coronavirus », a déclaré l’Espagnol dans un message sur son compte twitter.  

« C’est seulement en unissant les forces que nous pouvons surmonter cette crise qui n’a pas de frontières », a-t-il ajouté.

Cette suspension du financement a également été dénoncée par l’Allemagne et la Chine, d’où est partie la pandémie, s’est dite « vivement préoccupée ».

Les États-Unis, premier bailleur de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), avec plus de 400 millions de dollars par an, vont arrêter de la financer le temps d’évaluer son rôle « dans la mauvaise gestion et la dissimulation de la propagation du coronavirus », a déclaré dans la nuit de mardi à mercredi le président américain.

Il a reproché à l’agence de l’ONU de s’être alignée sur les positions de la Chine, accusée par Washington d’avoir initialement caché la gravité du virus lorsqu’il y a fait son apparition en décembre.