(Londres) La reine d’Angleterre Élisabeth II a assisté mercredi matin à une messe de Noël à Sandringham, avec son fils le prince Andrew, mis en cause dans l’affaire Epstein, mais sans son époux le prince Philip, hospitalisé récemment plusieurs jours.

Agence France-Presse

La reine Élisabeth II, âgée de 93 ans, est arrivée à l’église Saint Mary Magdalene à Sandringham (dans l'est de l’Angleterre) sans le prince Philip, pour assister aux messes de 9 h puis de 11 h (locales).

Après quatre nuits d’hospitalisation en raison de problèmes de santé préexistants, le duc d’Édimbourg, 98 ans, a néanmoins pu rejoindre la souveraine au domaine de Sandringham, où la famille royale passe traditionnellement les fêtes de Noël.

Le prince Andrew, 59 ans, est arrivé avec son frère aîné le prince Charles pour la messe de 9 h, mais n’a pas assisté à celle de 11 h, plus officielle, selon la chaîne Sky news.

Mis en cause pour ses liens avec le financier américain Jeffrey Estein, qui, accusé d’avoir exploité sexuellement des jeunes filles mineures pendant des années, s’est suicidé en prison, le deuxième fils de la reine s’est retiré de toutes ses obligations publiques après une interview à la BBC qui a tourné au fiasco.

PHOTO PHIL NOBLE, REUTERS

Il s’est vu reprocher son absence de compassion envers les victimes et ses dénégations face aux accusations d’une Américaine qui affirme avoir été contrainte d’avoir des relations sexuelles avec lui quand elle était mineure, ont été jugées peu convaincantes dans la presse.

La traditionnelle allocution de la reine, enregistrée à l’avance, devait être diffusée mercredi à 15 h (10 h, heure de Montréal). Selon des extraits diffusés mardi, Élisabeth II y évoque une année semée d’embûches et appelle les Britanniques à surmonter les divisions, au moment où le pays s’apprête à quitter l’Union européenne au 31 janvier après trois ans et demi de crise politique depuis le référendum sur le Brexit de 2016, où le « leave » l’a emporté à 52 %.