(Héraklion) Deux touristes israéliens ont été inculpés mardi pour le viol d’une touriste allemande de 19 ans sur l’île grecque de Crète et libérés sous caution, a-t-on appris de source policière.

Agence France-Presse

Les deux hommes, âgés de 29 et 35 ans, ont comparu devant un juge de la cour d’Héraklion, le chef-lieu de la Crète, qui a fixé la caution à 1000 euros chacun, selon l’Agence de presse grecque.

Aucune autre mesure restrictive n’a été prise à l’encontre des deux hommes, qui ont donc été autorisés à quitter la Grèce, dans l’attente d’une convocation ultérieure.

La victime présumée n’est quant à elle plus en Crète, selon certains médias.  

Les deux Israéliens avaient été arrêtés samedi à Hersonissos, près d’Héraklion, à la suite d’une plainte de la jeune femme. Ils lui avaient selon elle proposé d’aller boire un verre dans leur chambre d’hôtel de Hersonissos où aurait eu lieu le viol.

Les suspects nient les faits qui leur sont reprochés, leur avocate Gila Liber-Golan ayant déclaré à des médias qu’il n’y avait pas «une once de vérité» dans les propos de la touriste allemande.

Ils ont déclaré mardi qu’il y avait eu «consentement» de sa part pour «tout ce qui s’est passé», a-t-on ajouté de source policière.

Cette affaire intervient un mois après le viol présumé d’une jeune Britannique par sept touristes israéliens à Chypre.

Initialement placés en garde à vue dans le cadre d’une enquête, les sept Israéliens avaient ensuite été libérés 10 jours plus tard, la plaignante étant soupçonnée de faux témoignage.