Source ID:d005748181753df0bc94e87af98c10a1; App Source:StoryBuilder

Deux personnes noyées lors de violentes crues dans le sud de la France

La voiture a été découverte à l'aube échouée... (Photo VALERY HACHE, AFP)

Agrandir

La voiture a été découverte à l'aube échouée sur le toit à une quinzaine de mètres du rivage, au débouché de la Garonnette, une rivière qui sépare les communes de Sainte-Maxime et Roquebrune-sur-Argens, selon la gendarmerie.

Photo VALERY HACHE, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Sainte-Maxime

Une femme et un homme ont été retrouvés noyés jeudi matin à bord de leur véhicule emporté en mer, victimes des crues et des violents orages qui ont frappé le sud-est de la France depuis mercredi.

La voiture a été découverte à l'aube échouée sur le toit à une quinzaine de mètres du rivage, au débouché de la Garonnette, une rivière qui sépare les communes de Sainte-Maxime et Roquebrune-sur-Argens, selon la gendarmerie.

Sorti de l'eau, le véhicule « a été occulté aussitôt de la vue du public et le restera le temps des constatations », ont indiqué les gendarmes.

Les corps de deux passagers, une femme et un homme, ont été retrouvés à bord. Ni leur identité ni leur âge n'ont encore été communiqués. On ignore également l'endroit où le véhicule a été pris dans les flots avant d'être charrié à la mer.  

Le préfet du département du Var, Jean-Luc Videlaine, avait indiqué quelques heures plus tôt à l'AFP que cinq voitures, englouties par la crue de la Garonnette, avaient été « emportées vers la mer ». « Il est certain qu'il y aura un bilan humain, qu'on ne peut encore évaluer à cette heure », avait-il ajouté.  

En milieu de journée, les recherches se poursuivaient pour localiser les autres voitures emportées par les flots, avec le soutien d'hélicoptères. Outre ces moyens aériens, des moyens nautiques, des plongeurs et 140 sapeurs-pompiers participent aux recherches.

La Garonnette avait un débit encore très fort jeudi en milieu de matinée, après avoir déraciné et transporté plusieurs gros arbres sur son passage. « C'est effrayant comme ça va vite », a confié une habitante, qui n'a pas donné son nom, aux journalistes de l'AFP sur place.       

Vincent Morisse, maire de Sainte-Maxime, a fait état de nombreux dégâts matériels dans sa commune.  De nombreux hangars et quelques commerces étaient envahis par les eaux à la périphérie de Sainte-Maxime, a constaté l'AFP.

De très fortes précipitations ont frappé l'ensemble du département dans la nuit de mercredi à jeudi. Les pompiers ont effectué plus de 200 interventions, parvenant à secourir 16 personnes.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer