Un vol d'Air China qui reliait Paris à Pékin a fait demi-tour jeudi 30 minutes après son décollage, victime d'une fausse alerte due à un malentendu entre un passager resté au sol et la compagnie chinoise, a indiqué à l'AFP la Délégation préfectorale des aéroports parisiens.

Mis à jour le 26 juill. 2018
AGENCE FRANCE-PRESSE

Air China avait annoncé jeudi après-midi que le vol CA876, qui avait décollé à 12h59 (6h59 heure du Québec) de l'aéroport Charles-de-Gaulle, avait dû faire demi-tour en raison d'une alerte «terroriste».

«Pour des raisons de sécurité, le vol CA876 est retourné à Paris où il a atterri en toute sécurité», a dit la compagnie chinoise sur les réseaux sociaux.

Cette fausse alerte est due à un malentendu entre un passager resté au sol et la compagnie, a expliqué à l'AFP la Délégation préfectorale des aéroports parisiens. «Un passager retardé par un colis abandonné à l'aéroport de Roissy a téléphoné à la compagnie en disant qu'il y avait une bombe dans le terminal et son interlocuteur a compris qu'il y avait une bombe a bord de l'avion», a relaté cette source.

Une enquête a été ouverte par le parquet de Bobigny et cet homme - un Australien, selon une source proche de l'enquête - a été placé en garde à vue, selon cette même source.

«L'avion a atterri à Roissy à 13h55. Il a fait demi-tour après 30 minutes de vol seulement», a ajouté la délégation préfectorale.

L'ensemble des passagers de ce Boeing 787 repartiront dans un vol pour Pékin jeudi à 21h, a ajouté cette source.