Source ID:; App Source:

La Corse ravagée par un important incendie

À Nonza, village situé tout près de Bastia,... (Photo PASCAL POCHARD-CASABIANCA, AFP)

Agrandir

À Nonza, village situé tout près de Bastia, un citoyen regarde le feu s'approcher dangereusement des résidences.

Photo PASCAL POCHARD-CASABIANCA, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Calvi

Un violent incendie continuait lundi de ravager le nord de la Corse, après avoir déjà brûlé 2000 hectares de végétation depuis dimanche, a-t-on appris auprès des pompiers.

Le feu, qui s'est déclenché dimanche matin à Ville-di-Paraso, dans le nord de l'île, a pris de l'ampleur dans la nuit de dimanche à lundi.

Lundi matin, l'incendie n'était toujours pas maîtrisé, mais les villages menacés pendant la nuit ne l'étaient plus. Les Trackers et Canadairs, immobilisés pendant la nuit, devaient reprendre leurs rotations lundi matin.

Sur place, 85 personnes, avec 20 engins de lutte contre le feu, ont tenté toute la nuit de contenir les flammes. Les pompiers ont été aidés par quelques précipitations, la baisse conséquente des températures et surtout le ralentissement marqué et le changement de direction du vent qui a soufflé violemment dimanche en Corse, selon les pompiers.

Une reconnaissance aérienne est prévue dans la matinée. Le travail continue pour parvenir à l'extinction des lisières de feu avec notamment l'aide de renforts arrivés du sud de l'île dimanche soir. Des pompiers du continent pourraient également intervenir en fonction de l'évolution de l'incendie dans la journée, selon les secours.

Malgré son ampleur, l'incendie n'a provoqué que peu de dégâts matériels. Seules une bergerie et une habitation ont été endommagées par les flammes. Plusieurs sapeurs-pompiers et une personne âgée ont été incommodés par les flammes.

La Corse a connu 20 départs de feu dimanche, ont rappelé les pompiers. Les autorités départementales de Haute-Corse, qui interdisent chaque année le recours au feu jusqu'au 1er octobre, avaient décidé à titre préventif de renouveler son interdiction le 21 octobre.

L'interdiction s'applique au brûlage de déchets verts et aux feux de camp, à l'utilisation d'un réchaud ou d'un BBQ à plus de 6 mètres d'une habitation. La préfecture rappelle aussi qu'il est interdit de fumer dans les forêts, les landes et les maquis.

Cet été a été particulièrement dommageable aux forêts et au maquis corse, dont des milliers d'hectares ont été brûlés.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer