Les 27 partenaires de Paris au sein de l'Union européenne vont apporter un soutien militaire direct ou indirect aux opérations extérieures de la France, notamment en Syrie, a annoncé mercredi aux députés le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

Publié le 25 nov. 2015
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Chacun des 27 pays membres (de l'UE) a décidé d'apporter un soutien à la France, soit sous forme d'un soutien direct sur le théâtre syrien, soit sous forme d'un soutien indirect à nos opérations au Levant, soit sous forme d'un soutien indirect sur d'autres théâtres où les forces françaises sont engagées», a déclaré le ministre sans préciser la nature de cette aide demandée par Paris après les attentats du 13 novembre.

Jusqu'à présent, l'Allemagne a annoncé envoyer 650 soldats au Mali tandis que la Grande-Bretagne a mis à disposition des chasseurs français sa base à Chypre.

L'aide à la France de tous les pays membres de l'UE va permettre «d'avoir un allègement de nos forces, une réorientation et un meilleur usage de nos possibilités», s'est félicité Jean-Yves Le Drian, lors d'un débat à l'Assemblée nationale ponctué d'un vote sur une prolongation de trois mois de l'engagement militaire français en Syrie.

«Cette action collective au niveau européen initiée par la France, par l'activation de l'article 42.7 du Traité de Lisbonne, est une nouvelle importante», a ajouté le ministre. «L'Europe se sent totalement concernée par l'action militaire que nous devons engager» pour neutraliser le groupe Etat islamique qui a revendiqué les attentats meurtriers de Paris (130 morts, 350 blessés), a-t-il estimé.