Le maire de Montréal Denis Coderre, en visite en France, a annoncé son intention de tenir un sommet, à Montréal, sur l'intégration et la sécurité, dans la foulée des attaques terroristes de Paris, début janvier, ainsi que des événements de Saint-Jean-sur-Richelieu et Ottawa, à l'automne dernier.

Mis à jour le 2 févr. 2015
Malorie Beauchemin LA PRESSE

M. Coderre estime que les villes ont leur rôle à jouer pour lutter contre la radicalisation et propose de rassembler les maires de plusieurs métropoles pour traiter de sujets connexes, en marge de la Conférence de Montréal, qui se tient chaque année au mois de juin. 

«On est tous concernés, a dit M. Coderre. La question est de savoir qu'est-ce qu'on peut faire ensemble.»

Denis Coderre a été reçu en France avec les plus grands honneurs: ce serait la première fois que le président de la République reçoit le maire d'une ville de l'extérieur de la France en visite officielle. François Hollande a accueilli cet après-midi au Palais de l'Élysée M. Coderre, qui était accompagné de l'ambassadeur du Canada en France, Lawrence Cannon, et de l'ex-déléguée générale du Québec à New York, maintenant commissaire aux relations internationales pour la Ville de Montréal, Dominique Poirier.

En fin de journée, à Paris, M. Coderre a rencontré la mairesse de la ville, Anne Hidalgo.