Source ID:; App Source:

Perpétuité requise contre le Serbe de Bosnie Karadzic

Radovan Karadzic, 69 ans, doit notamment répondre du... (PHOTO MICHAEL KOOREN, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Radovan Karadzic, 69 ans, doit notamment répondre du massacre de près de 8000 hommes et garçons musulmans par les forces serbes de Bosnie à Srebrenica en juillet 1995, le pire massacre commis en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale.

PHOTO MICHAEL KOOREN, ARCHIVES AFP

Agence France-Presse
LA HAYE, Pays-Bas

Le procureur du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie a requis la prison à perpétuité contre l'ancien chef politique des Serbes de Bosnie Radovan Karadzic, accusé de génocide lors de la guerre de Bosnie (1992-1995), entre autres pour le massacre de Srebrenica.

«La prison à vie est la seule peine appropriée», a indiqué le bureau du procureur dans un document publié vendredi, trois jours avant le début des réquisitoire et plaidoirie devant le TPIY, basé à La Haye.

«Sous son commandement, les subordonnés de Karadzic et ceux qui coopéraient avec eux ont expulsé, tué, torturé et maltraité des centaines de milliers de musulmans et Croates», a soutenu l'accusation.

L'accusation estime que M. Karadzic, avec son alter ego militaire Ratko Mladic ainsi que le défunt président yougoslave Slobodan Milosevic, a entrepris le nettoyage ethnique de certaines zones de la Bosnie après le démantèlement de la Yougoslavie en 1991.

Ils voulaient en faire des zones ethniquement pures et en ont chassé musulmans, Croates et autres non serbes, selon la même source.

La guerre de Bosnie a fait quelque 100 000 morts et quelque 2,2 millions de déplacés entre 1992 et 1995.

Radovan Karadzic, 69 ans, doit notamment répondre du massacre de près de 8000 hommes et garçons musulmans par les forces serbes de Bosnie à Srebrenica en juillet 1995, le pire massacre commis en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale.

Il est également poursuivi pour son rôle dans le siège de 44 mois de Sarajevo, la capitale de la Bosnie, lors duquel 10 000 personnes ont été tuées.

Radovan Karadzic, qui plaide non coupable, encourt la prison à perpétuité. Un jugement n'est pas attendu avant fin 2015.

L'accusé avait été interpellé en 2008 à Belgrade. Son procès s'était ouvert en mars 2010.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer