Source ID:; App Source:

La Russie dispose du plus grand arsenal nucléaire au monde

Le président russe Vladimir Poutine.... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Le président russe Vladimir Poutine.

PHOTO REUTERS

Agence France-Presse
MOSCOU

La Russie, qui détient avec les États-Unis près de 90% de la réserve d'armes nucléaires mondiale, possède actuellement le plus grand arsenal nucléaire, avec quelque 8500 ogives nucléaires.

Presque seule héritière des immenses réserves d'armes soviétiques après la chute de l'URSS en 1991, la Russie possède 4500 obus nucléaires - stratégiques et de réserve (pas encore installées sur des vecteurs) -, selon un rapport publié en mai dans la revue américaine Bulletin of the Atomic Scientists.

Environ 4000 autres ogives sont en attente de destruction en Russie, selon la même source

L'arsenal nucléaire opérationnel russe comprend notamment 1800 obus stratégiques, installés sur des missiles balistiques intercontinentaux (ICBM, selon leur acronyme anglais), des missiles balistiques lancés depuis un sous-marin (SLBM) et des bombardiers stratégiques, et 2700 ogives stratégiques et tactiques restent en réserve, selon la revue américaine.

Le ministère russe de la Défense ne communique pas publiquement les données sur les réserves d'armes nucléaires russes, les qualifiant d'informations secrètes, mais il en informe régulièrement Washington dans le cadre d'un accord russo-américain.

Les États-Unis détiennent actuellement le deuxième plus grand arsenal nucléaire au monde avec environ 7700 ogives nucléaires, selon le rapport de Bulletin of the Atomic Scientists qui précise se baser sur les données datant de mars 2013.

Anciens ennemis de la Guerre froide, la Russie et les États-Unis se sont engagés à réduire leurs arsenaux nucléaires dans le cadre d'un traité de désarmement nucléaire START.

Signé en 2010 pour une durée de 10 ans, ce traité est entré en vigueur en février 2011, en permettant ainsi la reprise des vérifications mutuelles des arsenaux nucléaires des deux superpuissances, interrompues fin 2009 après l'expiration d'un précédent accord de désarmement bilatéral, datant de 1991.

Le nouveau START prévoit notamment un maximum de 1550 têtes nucléaires déployées pour chacun des deux pays, soit une réduction de 30% par rapport à 2002




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer