Source ID:; App Source:

Inondations: évacuations en Allemagne, amélioration en Hongrie

L'Elbe a inondé le village de Kabelitz en... (Photo AFP)

Agrandir

L'Elbe a inondé le village de Kabelitz en Allemagne.

Photo AFP

Frédéric HAPPE
Agence France-Presse
Berlin, Allemagne

Le combat contre des inondations historiques se poursuivait lundi en Allemagne et des centaines de personnes ont dû être évacuées en bordure de l'Elbe après la rupture d'une digue, tandis que le Danube continuait sa décrue à Budapest.

Le bilan humain des inondations qui ravagent depuis une semaine des régions entières d'Europe centrale s'est alourdi lundi avec la découverte en Autriche du corps d'une personne portée disparue depuis plus d'une semaine, après avoir été prise dans un glissement de terrain.

Cette nouvelle victime porte à 19 le nombre de morts recensés, dont 5 en Autriche et 10 en République Tchèque, où six personnes sont également portées disparues.

Les dommages matériels restent, quant à eux, difficiles à évaluer, mais ils se chiffreront en milliards d'euros.

En Allemagne, la rupture d'une digue à Fischbeck (nord) au cours de la nuit a montré que la situation restait tendue.

Les autorités ont demandé l'évacuation de quelques centaines d'habitants de quatre villages des environs, alors que la crue touchant l'Elbe se déplace vers le nord.

Cet incident a entraîné la fermeture d'un pont ferroviaire, obligeant les trains des lignes très fréquentées reliant Berlin à Cologne ou à Francfort à des détours importants.

Plus en amont, à Magdebourg, où des milliers de personnes ont été évacuées, l'Elbe a entamé sa décrue. Le niveau du fleuve était mesuré lundi matin à 7,14 mètres après avoir atteint 7,46 mètres au plus haut dimanche. Habituellement, le niveau du fleuve se situe autour des 2 mètres à cet endroit.

Dimanche, les autorités avaient demandé l'évacuation de 23 500 personnes dans la capitale de l'état régional de Saxe-Anhalt et ses environs. L'alerte n'était pas encore levée lundi.

«On peut respirer un peu mieux, mais pas encore se détendre», a déclaré à l'AFP Klaus Puchta, des services municipaux.

Le maire de Magdebourg, Lutz Trümper, a souligné que sa ville restait «en état d'urgence».

Les États régionaux du Brandebourg et de Basse-Saxe attendaient quant à eux le point haut des flots.

A Wittenberge, dans le Brandebourg, l'Elbe a atteint 7,85 mètres dimanche, soit 50 cm de plus que lors de la dernière crue record, en 2002. Dans cette région rurale et peu densément peuplée, les autorités s'attendent à 8 mètres lundi et même 8,20 mètres mardi.

Plus au sud, le retour à la normale se faisait lentement. À Halle, dans la vallée de la chimie de l'ancienne RDA, les personnes évacuées ont pu regagner leurs domiciles.

Deux barrages restaient toutefois sous surveillance, alors que de gros containers ont été disposés par les services municipaux pour débarrasser les sacs de sable dès que l'alerte sera complètement levée.

En Hongrie, le Danube a commencé une lente décrue à Budapest et les digues semblaient tenir bon.

Le maire de Budapest, Istvan Tarlos, a qualifié la situation de «normalisée» lors d'une conférence de presse lundi. Il a tout de même demandé aux habitants de la capitale de ne pas utiliser leurs voitures et aux Hongrois d'éviter de se rendre dans la capitale en voiture.

Les crues affectaient toutefois encore l'activité des usines automobiles proches du fleuve.

L'usine Suzuki de Esztergom (55km au nord de Budapest) devrait rester à l'arrêt lundi, ses employés ne pouvant pas accéder au site en raison des nombreuses routes fermées dans la région. L'usine Audi de Györ (110 km à l'ouest de Budapest) a réorganisé ses vacations.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer