Le chef historique du syndicat Solidarité et ancien président polonais Lech Walesa, 67 ans, a quitté mercredi l'hôpital de Gdansk (nord) où il était soigné pour une pneumonie depuis le 8 juin.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«On me laisse partir sous conditions: c'est un mois de convalescence qui m'attend. Je me sens affaibli et je resterai la plupart du temps à la maison», a-t-il déclaré à un journaliste de l'AFP sur place.

«Les médecins n'ont pas réussi à identifier la bactérie qui m'avait attaqué, mais je sais que deux personnes qui m'avaient accompagné en Tunisie ont aussi été soignées à l'hôpital pour infection».

Le prix Nobel de la paix, s'était rendu fin avril en Tunisie, pour y faire part de son expérience en matière de transformations démocratiques après la chute du communisme en Pologne.

Il a annoncé la semaine dernière que son état de santé l'obligeait à annuler jusqu'à la fin de l'année ses déplacements à l'étranger.

Lech Walesa souffre depuis des années de problèmes cardiaques et de diabète. En 2008, il s'était fait implanter aux États-Unis un stimulateur cardiaque.