La police de New York a obtenu un nouveau mandat pour examiner les vêtements du patron du FMI Dominique Strauss-Kahn, accusé d'agression sexuelle, à la recherche de nouvelles traces d'ADN, a indiqué dimanche à l'AFP un porte-parole de la police.

Mis à jour le 16 mai 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE

Un nouveau mandat «a été obtenu pour ses vêtements» afin de rechercher «de l'ADN», a expliqué John Grimpel, porte-parole de la police de New York (NYPD). La comparution du patron du FMI a été repoussée à lundi en raison de ces tests.

Les traces d'ADN recherchées pourraient être «des cheveux, du sperme», ou autre, a-t-il précisé, ajoutant que la police souhaitait en obtenir un autre pour réaliser une fouille corporelle.

À la question de savoir si la police entend chercher des traces de griffures comme l'ont indiqué des médias américains, M. Grimpel a acquiescé: «Oui, c'est ce qui se passe».

Un des avocats de Dominique Strauss-Kahn a affirmé que celui-ci allait se défendre «vigoureusement» contre les accusations de tentatives de viol qui sont portées contre lui.

Alors que la nuit tombait sur New York, une cinquantaine de journalistes étaient toujours postés devant les deux entrées du commissariat de Harlem (nord de Manhattan) dans l'attente de l'apparition du directeur général du FMI.

La police avait indiqué aux journalistes plus tôt dans la journée qu'ils auraient la possibilité de le photographier.

Un des avocats de M. Strauss-Kahn, Benjamin Brafman, est arrivé un peu avant 19H00 (23H00 GMT) au tribunal du sud de Manhattan où l'ancien ministre français doit être présenté à un juge. Il a répété aux journalistes que son client rejetait toutes les accusations et s'est refusé à tout autre commentaire.

L'employée d'hôtel, une femme de chambre de 32 ans travaillant dans un établissement Sofitel de New York, l'a désigné dimanche au sein d'un groupe d'hommes réunis pour une séance d'identification au commissariat, a indiqué la police de New York (NYPD).

Elle a ensuite quitté les lieux vers 16H45 (20H45 GMT) dans une fourgonnette, cachée sous un drap blanc pour éviter d'être photographiée.

Arrêté alors qu'il s'apprêtait à partir pour Paris à bord d'un vol Air France samedi après-midi, M. Strauss-Kahn a été inculpé «d'acte sexuel criminel, de tentative de viol et de séquestration».

D'après les journalistes présents au tribunal, le tribunal devant lequel il doit comparaître ferme ses portes à 01H00 heure du matin (05H00 GMT). Certains tribunaux de New York peuvent rester ouverts toute la nuit.

Photo AFP

C'est dans cet hôtel Sofitel de New York que Dominique Strauss-Kahn a été accusé d'avoir agressé sexuellement une femme de chambre, samedi soir.