Le gouverneur de la Banque centrale du Kosovo, Hashim Rexhepi, a été arrêté vendredi dans le cadre d'une enquête pour corruption, évasion fiscale et blanchiment d'argent, a annoncé la Mission européenne de police et de justice au Kosovo (EULEX).

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Le chef des services du procureur spécial du Kosovo a autorisé l'arrestation et la détention par la police du gouverneur de la Banque centrale du Kosovo», a indiqué EULEX dans un communiqué.

L'arrestation de Hashim Rexhepi a été confirmée par la police kosovare.

EULEX a mené vendredi matin des perquisitions dans les locaux de la Banque centrale, ainsi que dans des domiciles de quatre suspects, y compris celui du gouverneur, a indiqué la Mission européenne.

Ces perquisitions sont à mettre en liaison «avec une enquête en cours pour corruption», portant sur de possibles «abus de positions» comportant «l'acceptation de pots-de-vin, des actes d'évasion fiscale, trafics d'influence et blanchiment d'argent», a précisé EULEX.

Les Européens ont souvent insisté auprès de Pristina sur la nécessité pour le Kosovo de lutter contre la corruption.

L'arrestation de Hashim Rexhepi intervient au lendemain de l'avis de la Cour internationale de justice (CIJ) concluant que la déclaration d'indépendance du Kosovo, le 17 février 2008, ne viole pas le droit international.

Cet avis, non contraignant, a été salué à Pristina comme une victoire pour le Kosovo et un élément déterminant pour favoriser ses perspectives européennes.