Un journaliste grec a été abattu lundi devant son domicile à Athènes, un meurtre largement condamné par la classe politique grecque. Sokratis Giolias, 37 ans, a succombé à plus de 15 tirs, devant chez lui dans le quartier d'Ilioupoli, a précisé la police.

ASSOCIATED PRESS

Sokratis Giolias dirigeait la radio privée d'Athènes Thema FM et tenait un blogue d'information à succès «Troktiko», dans lequel il évoquait régulièrement des scandales.

Selon ce blogue, deux ou trois hommes armés ont abattu le journaliste, qui était marié et père d'un jeune enfant. La police estime également qu'il y avait plus d'un tueur.

Les autorités jugeaient encore obscures les raisons de ce meurtre.

Une voiture volée a été retrouvée brûlée près du lieu de la fusillade, a précisé la police, qui tentait de déterminer un possible lien avec le meurtre.

Des associations de journalistes et de partis politiques ont condamné cette attaque. «Je suis outré et exprime ma douleur face à cet acte haineux et meurtrier qui a causé la mort du journaliste Sokratis Giolias», a déclaré le président du parlement Philippos Petsalnikos.