L'opposition conservatrice accroît son avance dans la course aux législatives prévues en Grande-Bretagne le 6 mai, sans pour autant être créditée d'une nette majorité, selon des sondages publiés samedi.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le mouvement en faveur des Libéraux Démocrates (Lib'Dems), né des bonnes prestations de leur chef Nick Clegg dans deux débats télévisés, pourrait pour sa part s'essouffler, selon un sondage Ipsos Mori réalisé pour le journal dominical News of the World.

Mais la plupart des sondages indiquent que le scrutin, qui initialement devait être un simple affrontement travaillistes-conservateurs (Labour-Tories), se joue à trois, avec la perspective d'un Parlement sans majorité absolue où les conservateurs seraient les plus nombreux.

Selon un sondage BPIX réalisé pour le Mail on Sunday auprès des électeurs votant par correspondance, 34% des personnes interrogées disent qu'elles soutiendront le parti conservateur de David Cameron qui escompte revenir au pouvoir, après 13 ans de gouvernement travailliste.

Ce sondage donne les Libéraux Démocrates à 30%. Le Labour du Premier ministre sortant Gordon Brown est en troisième position à 27%.

Dans le Sunday Time, une enquête YouGov place les Tories à 35% (+2), les Libéraux Démocrates à 28 (-1) et le Labour à 27 (-3%).

Un troisième sondage réalisé par ComRes pour l'Independent on Sunday et le Sunday Mirror, indique que l'écart se resserre entre les trois partis: les Tories sont toujours en tête avec 34 % des intentions de vote, les Lib Dems en seconde position avec 29% et les travaillistes à 28%.

Mais selon Ipsos Mori, la percée soudaine des Libéraux Démocrates - traditionnellement en troisième position - perdrait du terrain: ils seraient à 23% (neuf points de moins que lundi dernier, derrière le Labour à 30% et les Tories à 36%). Si des tels chiffres se confirmaient au scrutin, il n'y aurait pas pour autant de majorité absolue au Parlement, ce qui donnerait aux Lib Dems un rôle décisif dans la constitution d'un gouvernement de coalition.

Le sondage Ipsos Mori a été réalisé auprès de 1 245 personnes vendredi. Celui de ComRes a été fait par téléphone auprès de 1 006 personnes vendredi et samedi. Le même jour YouGov a interrogé 1 412 électeurs et BPIX 2 139 personnes.