Pendant la messe funèbre à la mémoire du président Lech Kaczynski et de son épouse à Cracovie, quelque 150 000 personnes étaient massées dans divers endroits de la ville du sud, selon la police, alors que les organisateurs avaient prévu jusqu'à un million de personnes.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Quelque 40 000 personnes étaient réunies aux abord de la basilique Notre-Dame, dans le centre de la Vieille ville où la messe était célébrée dans l'après-midi.

90 000 personnes pouvaient suivre l'office sur des écrans géants sur l'esplanade de Blonie, un terrain qui avait accueilli jusqu'à 2 millions de fidèles pour le pape Jean Paul II. Quelque 15 000 personnes étaient réunies à Lagiewniki, devant une imposante église de ce quartier périphérique de Cracovie.

«Les organisateurs ont sans doute préféré prévoir plus large, pour ne pas être pris de court. Mais il y a aussi une certaine fatigue pour ces cérémonies de deuil qui durent déjà depuis une semaine», a expliqué à l'AFP une sociologue, Malgorzata Melchior.

«Il n'est pas exclu qu'à Cracovie, dont les habitants sont très fiers de leur château du Wawel, ce choix pour la dernière demeure des Kaczynski puisse déplaire», a-t-elle ajouté.

Le président Kaczynski et son épouse Maria, morts avec 94 autres personnes dans l'accident de l'avion présidentiel le 10 avril près de Smolensk, en Russie, devaient être inhumés dimanche dans une crypte de la cathédrale du Wawel, un panthéon des héros nationaux polonais.