Un aéroport britannique a été en partie évacué samedi en raison d'un «incident chimique», a annoncé la police, selon laquelle un homme a tenté de monter dans un avion avec une poudre blanche de nature inconnue, qui s'est finalement avérée inoffensive.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Une zone d'enregistrement du Terminal 3 de l'aéroport de Manchester, dans le nord-ouest de l'Angleterre, qui avait été fermée après la découverte de la poudre, a été rouverte, a indiqué la police.

La substance a été découverte dans un sac porté par un homme asiatique d'une vingtaine d'années voulant prendre un vol pour l'aéroport londonien d'Heathrow.

Des membres des services de sécurité «ont découvert de la poudre blanche non identifiée dans un sac qu'un homme essayait d'emporter vers un avion», a dit un porte-parole de la police.

Mais «la substance a fait l'objet d'analyses qui ont montré qu'elle n'aurait pas pu être utilisée pour des explosifs et qu'il n'y avait absolument aucun risque pour qui que ce soit à l'aéroport», a déclaré un responsable de la police Leor Giladi.

La passager a aidé les policiers au cours de leur enquête et aucune arrestation n'a été effectuée.

Le niveau d'alerte au terrorisme a été rehaussé d'un cran vendredi soir au Royaume-Uni, afin d'inciter le public à davantage de vigilance avant des réunions internationales sur le Yémen et l'Afghanistan à Londres.