Un homme est entré jeudi au siège de la présidence serbe avec une grenade, menaçant de la faire exploser si un tribunal ne se prononçait pas dans la journée en sa faveur dans une affaire le concernant. L'homme a finalement été désarmé par la police, a annoncé une porte-parole du président Boris Tadic, Jasmina Stojanov.

Mis à jour le 21 mai 2009
AGENCE FRANCE-PRESSE

La police avait encerclé le bâtiment, arrêté la circulation des véhicules dans le quartier, et envoyé une équipe de négociateurs sur place.

Les services de sécurité se trouvant dans le bâtiment avaient pu récupérer une grenade dans un premier temps, mais l'homme en détenait une autre, avant d'être complètement désarmé.

Jasmina Stojanov n'a pas pu révéler pour l'instant le motif de son acte. Mais selon un autre responsable du gouvernement, l'homme s'appelle Dragan Maric, il a 57 ans, et avait fait part de ses intentions dans un e-mail envoyé à différentes adresses gouvernementales.

Il avait dit dans son e-mail qu'il se ferait exploser si un tribunal ne se prononçait pas en sa faveur dans une affaire le concernant d'ici 16h (14h GMT) jeudi, selon ce responsable.