L'ancien policier portugais en charge de l'enquête sur la disparition de la Britannique Madeleine McCann a annoncé dimanche son intention d'engager des poursuites judiciaires contre les parents de la fillette, qui avaient dit la veille vouloir l'attaquer en justice.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Mon équipe d'avocats travaille sur ce dossier; nous allons attaquer en justice le couple McCann, et peut-être d'autres personnes, pour diffamation, dénonciation calomnieuse et fausses déclarations», a déclaré l'ex-inspecteur Gonçalo Amaral, à la télévision portugaise TVI. «Nous verrons qui dit vrai dans toute cette histoire» entourant la disparition de Madeleine dans le sud du Portugal, en mai 2007, a ajouté M. Amaral. Le policier avait été désaisi du dossier et avait ensuite pris sa retraite de la Police judicaire.

Samedi, les McCann avaient annoncé leur décision de poursuivre en diffamation l'ancien policier. Ils l'accusent d'avoir affirmé non seulement que la petite Maddie était morte mais qu'ils avaient d'une manière ou d'une autre dissimulé son cadavre.

Le couple veut arrêter la diffusion du livre de Gonçalo Amaral «la Vérité du mensonge», qu'ils considèrent comme «profondément offensant», et d'un documentaire qu'il a réalisé pour la télévision.

La police portugaise avait qualifié Kate et Gerry McCann de «suspects» dans la disparition de leur fillette, avant qu'en juillet 2008 le parquet ne classe l'affaire, affirmant que les parents ne faisaient plus partie des suspects.

Madeleine avait disparu le 3 mai 2007, quelques jours avant son 4e anniversaire, alors qu'elle dormait dans une chambre d'un complexe touristique de Praia da Luz, petite station balnéaire du sud du Portugal très prisée des Britanniques.