Source ID:; App Source:

La féministe Johanna Sigurdardottir aux commandes de l'Islande

Johanna Sigurdardottir... (Photo: Reuters)

Agrandir

Johanna Sigurdardottir

Photo: Reuters

Agence France-Presse
Reykjavik

Européenne convaincue, homosexuelle déclarée, Johanna Sigurdardottir dont la formation des Sociaux-démocrates vient de remporter une victoire historique sur les conservateurs devrait être reconduite à la tête du gouvernement dans les prochains jours.

Cette ancienne ministre des Affaires sociales, âgée de 66 ans, en politique depuis trente et un ans, avait été, en février dernier, la première femme de l'île à occuper le poste de premier ministre à la tête d'une coalition intérimaire. «Notre heure est arrivée», a-t-elle déclaré dans un tonnerre d'applaudissements à l'annonce des premiers résultats qu'elle a qualifiés d'«historiques».

«Personne ne sait vraiment pourquoi mais Johanna a la confiance de la population. Elle n'est pas vraiment une bonne oratrice mais son authenticité et sa crédibilité font qu'elle est aimée de la population», avait expliqué à l'AFP le politologue Gunnar Helgi Kristinsson, quelques jours avant le scrutin.

Avec 29,8% des suffrages et 20 sièges sur les 34 de la coalition, elle devrait être reconduite chef de gouvernement dans les prochains jours, après des négociations avec son allié Gauche-verts.

Son objectif est clair: faire adhérer l'Islande dès que possible à l'Union européenne et adopter l'euro dans les quatre ans. Mais ce sujet divise profondément la population dont les plus eurosceptiques redoutent un impact négatif sur le secteur de la pêche.

Connue pour son engagement en faveur des personnes âgées, des handicapés et d'une manière générale des plus démunis, cette féministe, surnommée «Sainte Johanna», a affirmé que les valeurs de justice, d'égalité sociale seraient les valeurs maîtresses de sa coalition.

Elle a en outre souligné qu'elle ferait tout pour parvenir à restructurer rapidement le secteur bancaire, terrassé à l'automne par la crise financière internationale.

Sa sexualité n'a jamais vraiment été un problème en Islande, où son mariage avec Jonina Ledsdottir, une femme écrivain de 54 ans, était même mentionné sur le site Internet officiel du gouvernement. Elle a toutefois toujours refusé d'en parler en public et n'a jamais accordé à la presse d'entretien relatif à sa vie privée.

Elle semble par ailleurs peu à l'aise avec les médias étrangers qu'elle a évités pendant la campagne.

Cheveux platine coiffés au carré, Johanna Sigurdardottir, d'un abord strict, née le 4 octobre 1942 à Reykjavik, s'était d'abord lancée dans la vie active comme hôtesse de l'air (1962-1971), avant d'embrasser une carrière politique en 1978 en devenant membre du Parlement.

Elle a ensuite accédé au portefeuille des Affaires sociales (juillet 1987-juin 1994), puis à l'issue des dernières élections de mai 2007 jusqu'à la démission du précédent gouvernement le 26 janvier.

Elle a par ailleurs été membre du comité de direction du syndicat des employés du secteur commercial de 1976 à 1983.

Vice-présidente du parti social-démocrate entre 1984 et 1993, elle a échoué l'année suivante dans sa tentative de prendre la direction du parti.

Pour son accession à la tête du gouvernement et des sociaux-démocrates, elle a bénéficié du soutien de l'ancienne dirigeante du parti, Ingibjorg Solrun Gisladottir, avec qui elle est liée d'amitié.

Johanna Sigurdardottir est mère de deux enfants, Sigurdur Egill, né en 1972 et David Steinar, né en 1977.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer