Source ID:; App Source:

Nouveau soufflet lefebvriste

Les lefebvristes persistent et signent. Ces rebelles conservateurs continuent à... (Photo: Reuters)

Agrandir

Photo: Reuters

Les lefebvristes persistent et signent. Ces rebelles conservateurs continuent à mettre le pape Benoît XVI dans l'embarras avec un antisémitisme larvé.

La semaine dernière, ils ont utilisé une ancienne version de la messe du Vendredi saint, qui fait référence à l'«aveuglement» des juifs, parce qu'ils ne reconnaissent pas la divinité du Christ. Cet événement survient moins de trois mois après la levée de l'excommunication des lefebvristes.

 

Le missel «tridentin» de la messe du Vendredi saint invite l'assistance à prier pour la conversion des juifs. L'an dernier, le pape avait cependant éliminé des passages qui renforçaient cet appel à la conversion, des passages qui évoquent «l'aveuglement» des juifs et «le voile qui couvre leurs coeurs». Le rite tridentin, conçu au XVIe siècle, est tombé en désuétude entre 1965 et 2007, mais a toujours été utilisé par les lefebvristes, un groupe schismatique qui compte quatre évêques, 500 prêtres et est établi dans une trentaine de pays, dont le Canada (avec des prieurés à Lévis et Shawinigan).

La Société de saint Pie X, le nom officiel des lefebvristes, s'oppose aux changements apportés par le concile Vatican II. En janvier, après la levée de l'excommunication, un scandale avait éclaté au sujet de propos négationnistes d'un des quatre évêques, Richard Williamson. Mgr Williamson avait par la suite fait des excuses partielles qui ont été rejetées par le Vatican, et le supérieur de la Société a affirmé qu'il en serait exclu s'il répétait ses déclarations négationnistes.

À noter, le rite tridentin n'est pas réservé aux lefebvristes. À Montréal, la Communauté latine catholique Saint-Paul le pratique dans le quartier Saint-Henri, et a intégré les changements au sujet de l'«aveuglement» des juifs, selon l'abbé Réal Bleau.

La déclaration publique à propos des passages sur l'aveuglement des juifs n'étonne pas John Allen, vaticaniste à l'hebdomadaire américain The National Catholic Reporter. «Le Vatican a très mal expliqué la portée de la levée de l'excommunication, dit M. Allen. Ce n'est pas un retour à la pleine communion, mais un début de dialogue. Les évêques lefebvristes ne peuvent toujours pas ordonner de prêtres, même s'il est clair qu'ils continuent à le faire.»

Quelle action des lefebvristes pourrait mener à une nouvelle excommunication? «Je pense qu'à court terme, ça ne pourrait arriver que s'il y a ordination de nouveaux évêques, dit M. Allen. C'est d'ailleurs l'ordination illégale des quatre évêques en 1988 qui avait mené à la première excommunication.»

 




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Pas de Kennedy au Vatican

    Europe

    Pas de Kennedy au Vatican

    Caroline Kennedy rejetée par le Vatican? C'est la rumeur qui court dans la presse italienne et des quotidiens de droite américains depuis quelques... »

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer