Source ID:; App Source:

Manifestations G20: 86 personnes arrêtées

Un homme est arrêté par la police britannique... (Photo: AFP)

Agrandir

Un homme est arrêté par la police britannique

Photo: AFP

Agence France-Presse
Londres

La police britannique a annoncé que 86 personnes avaient été arrêtées, dont quatre ont été inculpées, depuis mardi dans le cadre des nombreuses manifestations qui se poursuivaient jeudi à Londres à l'occasion du sommet du G20.

Parmi les manifestants arrêtés, deux l'ont été pour vol aggravé et un autre pour incendie volontaire dans des locaux de la banque RBS situés près de la Banque d'Angleterre, dans le coeur financier de la City, selon Scotland yard.

Plusieurs manifestants encagoulés avaient pénétré mercredi en début d'après-midi dans le bâtiment après avoir brisé plusieurs vitres, et avaient lancé vers l'extérieur du matériel informatique.

Par ailleurs, sept personnes ont notamment été arrêtées pour avoir causé des dégâts, onze l'ont été pour possession d'un uniforme de policier et trois pour port d'un uniforme de police, 16 pour troubles à l'ordre public avec violence et une pour alerte à la bombe.

Quatre personnes, qui avaient été arrêtées mardi, ont depuis été inculpées: trois pour possession d'un objet contondant ou d'arme blanche et une pour agression d'un officier de police, a précisé Scotland Yard.

Quelque 5000 personnes ont manifesté mercredi dans le quartier de la Banque d'Angleterre. Un homme est décédé dans la soirée à l'hôpital après semble-t-il un malaise cardiaque.

Alors que la mobilisation se concentrait depuis deux jours sur le centre ville de Londres, et surtout son poumon financier, la City, les manifestants devaient se déplacer jeudi vers le centre de conférence ExCel, à l'est de la capitale, où le sommet a été officiellement lancé.

Le siège de la Bourse de Londres --où très peu d'opérations sont désormais effectuées car les transactions se font par ordinateur-- a ouvert sans incident jeudi matin malgré les menaces de perturbations émises par certaines organisations.

Plusieurs personnes en chapeaux hauts-de-forme et vestes en queue de pie s'était installées sur la place Paternoster, à l'ombre de la cathédrale St Paul, pour une partie géante de Monopoly avec des monceaux de faux billets dans une parodie du système capitaliste.

Certaines organisations, en particulier la coalition pacifiste Stop the war, ont lancé des appels à «marcher» sur ExCel, où de nombreuses forces de police étaient déployées jeudi matin.

Au moment de l'ouverture du sommet, une trentaine de personnes manifestaient devant le bâtiment, selon un journaliste de l'AFP sur place.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer