Un avion de ligne turc s'est écrasé mercredi avec plus de 130 personnes à bord en essayant de se poser sur l'aéroport d'Amsterdam, faisant neuf morts et 25 blessés graves, selon un bilan officiel.

Mis à jour le 25 févr. 2009
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le Boeing 737-800 de la Turkish Airlines, qui avait décollé d'Istanbul avec 127 passagers et 7 membres d'équipage selon la compagnie, s'est écrasé à environ trois kilomètres de l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol à 10H31 locales (4 h 31 HNE).

Des rescapés ont raconté que l'appareil avait été pris dans un trou d'air avant de s'écraser sur un champ, où il s'est brisé en trois morceaux et a perdu ses réacteurs.

Plus de 80 personnes ont été blessées et six d'entre elles sont dans un état critique. Ce nouveau bilan a été annoncé lors d'une conférence de presse organisée à l'aéroport par les autorités.

Vingt-cinq personnes sont grièvement blessées, a précisé Ineke van der Zande, porte-parole des secours.   Trois membres de l'équipage sont morts dans le cockpit de l'avion, où leurs corps se trouvent encore, a annoncé à cette occasion le porte-parole du parquet, M. Steenhuis.  

Les autorités néerlandaises ont maintenu le bilan de neuf morts annoncé précédemment, alors que le gouverneur d'Istanbul, Muammer Guler, a fait état d'un dixième décès dans les médias turcs.

Les autorités turques avaient dans un premier temps affirmé que tous les occupants de l'avion avaient survécu, puis le bilan s'est alourdi et la télévision néerlandaise a annoncé que quatre ou cinq corps avaient été extraits de l'appareil.

«Je le vois de mes propres yeux, quatre à cinq corps ont été sortis sous des draps blancs de l'appareil. Ils sont posés maintenant dans le champ à proximité de l'appareil», a déclaré un journaliste de la chaîne néerlandaise NOS. Des images montrant des monticules de draps blancs avaient auparavant été diffusées.

Selon les images de la NOS, un grand nombre de secouristes s'affairaient autour de l'appareil pour évacuer des personnes sur des civières. Des ambulances allaient et venaient sans cesse sur les lieux.

L'avion s'est écrasé à un peu moins de trois kilomètres avant la piste d'atterrissage de l'aéroport, sur un champ bordant une autoroute, et gisait à faible distance de maisons, selon les images de la télévision néerlandaise.

«Lorsque l'avion se préparait à un atterrissage normal, on a eu l'impression de tomber dans une poche d'air et le pilote a perdu le contrôle de l'appareil», a raconté Tuncer Mutluhan, un banquier résidant aux Pays-Bas, sur la chaîne d'information turque NTV.

«Tout à coup, l'avion a plongé et s'est écrasé. Tout s'est passé en trois à cinq secondes... Puis ça a été la panique», a-t-il dit.

Un autre passager rescapé, Kerem Uzel, a rapporté sur la même chaîne que l'avion «était à une altitude de 600 mètres lorsqu'il y a eu l'annonce de l'atterrissage».

«Nous avons brusquement perdu beaucoup d'altitude, comme si l'appareil était entré dans une turbulence», a-t-il ajouté. Puis «la queue de l'avion a heurté le sol... et nous avons glissé».

L'appareil avait décollé à 08H22 locales (1  h 22 HNE) d'Istanbul pour Amsterdam.

Une cinquantaine de personnes seraient sorties indemnes, a indiqué la NOS.

Des témoins de l'accident ont en outre précisé que l'appareil n'avait pas pris feu et était arrivé à faible allure.

Le trafic à l'aéroport de Schiphol a été en partie interrompu, et deux des quatre pistes fermées.

Amsterdam est le cinquième aéroport en Europe en nombre de passagers (derrière Londres-Heathrow, Paris-Roissy, Francfort et Madrid), avec 47,7 millions de passagers en 2007, selon les chiffres du Conseil international des aéroports (ACI) Europe. 





Photo: AP

Un secouriste examine le lieu de l'écrasement de l'avion turc à l'aéroport d'Amsterdam.