Le prince Harry devra suivre un cours dispensé par l'armée britannique sur le thème de l'égalité et la diversité, après avoir dû s'excuser en janvier pour avoir employé des termes péjoratifs et racialement connotés à l'endroit d'autres soldats, a-t-on appris jeudi de source militaire.

Mis à jour le 12 févr. 2009
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le prince Harry, 24 ans, troisième dans l'ordre de succession au trône d'Angleterre, a déjà suivi ce cours dans le cadre de sa formation militaire, comme tous les autres aspirants-officiers.

Mais «on va le renvoyer le suivre à nouveau», a indiqué à l'AFP une source militaire. «Ce sera un rappel pour lui», a ajouté cette source, expliquant que le cours visait à rendre les gens plus «attentifs à ce qu'ils disent».

L'hebdomadaire News of the World avait diffusé en janvier une vidéo tournée par Harry lui-même en 2006 alors qu'il était élève-officier, dans laquelle il s'adressait à un de ses camarades en disant: «Ah, notre petit ami Paki, Ahmed». «Paki» est un terme péjoratif désignant les Pakistanais.

Dans la même vidéo, Harry, apercevant au cours d'un exercice un autre élève avec ce qui semble un filet de camouflage autour de la tête, lançait: «Voici Dan... Putain, on dirait un enturbanné».

Un porte-parole de la famille royale avait dû présenter les excuses du prince Harry, après la diffusion de cette vidéo. Le Premier ministre britannique Gordon Brown avait ensuite estimé que l'opinion publique laisserait «le bénéfice du doute» au jeune homme.

Le prince, qui est officier dans le régiment de cavalerie de la maison royale, a commencé en janvier une formation pour devenir pilote d'hélicoptère dans l'armée britannique.

Il a passé 10 semaines en service actif en Afghanistan à partir de décembre 2007, avant d'être rapatrié les médias ayant révélé sa présence sur ce terrain d'opération.

rjm/cyb/et/pb