Source ID:; App Source:

Le père incestueux autrichien sera jugé avant Pâques 2009

Josef Fritzl... (Photo: AP)

Agrandir

Josef Fritzl

Photo: AP

Agence France-Presse
Vienne

Le procès de Josef Fritzl, le père incestueux d'Amstetten qui avait séquestré sa fille pendant 24 ans dans sa cave et avait eu sept enfants avec elle, devrait s'ouvrir avant les fêtes de Pâques 2009, a annoncé mercredi l'agence de presse autrichienne APA.

Un porte-parole du tribunal de Sankt-Pölten en Basse-Autriche, chargé de juger le père incestueux qui était passé aux aveux au surlendemain de son arrestation le 26 avril dernier, a insisté mercredi sur le fait qu'«aucune date précise n'avait été fixée», allusion aux rumeurs d'une ouverture du procès le 16 mars.

Kurt Leitzenberger, le président du tribunal de Sankt-Pölten, cité par APA, a cependant souligné qu'il «serait plausible que le procès ait lieu avant la semaine sainte, c'est-à-dire avant début avril». Le dimanche de Pâques tombe le 12 avril 2009.

Josef Fritzl, 73 ans, a été accusé de viol, séquestration, inceste, esclavage ainsi que du meurtre d'un des enfants qu'il a eus avec sa fille Elisabeth, ce qui le rend passible de la prison à vie. Les autres chefs d'accusation ne peuvent donner lieu qu'à un maximum de 15 ans de prison.

Le parquet de Sankt Pölten l'a en effet estimé responsable de la mort en 1996 d'un nouveau-né pour avoir, «bien qu'ayant eu conscience (du fait) que la vie du nourrisson était en danger, négligé de recourir à l'aide de tiers», selon l'acte d'accusation.

Fritzl a reconnu au cours des auditions avoir brûlé dans la chaudière de l'immeuble à Amstetten le corps de l'enfant, né dans la cave en même temps qu'un jumeau qui a survécu. Il a cependant nié la non-assistance à personne en danger, affirmant que le bébé était mort-né.

Trois des six enfants, ayant survécu à la naissance sans la moindre assistance dans la cave de 60 m2 dépourvue de fenêtres, étaient élevés par Fritzl et son épouse dans les étages de la maison, les trois autres vivaient avec leur mère dans la cave, séquestrés par Fritzl qui avait réussi à cacher sa double vie.

Il avait fait croire à une fugue de sa fille qui aurait rejoint une secte et aurait demandé à ses parents de prendre en charge les bébés déposés devant leur porte.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer