Source ID:; App Source:

Arrestation d'un chef militaire de l'ETA: armes et matériel découverts

Aitzol Iriondo Yarza alias Gurbitz... (Photo: AFP)

Agrandir

Aitzol Iriondo Yarza alias Gurbitz

Photo: AFP

Dossiers >

ETA: organisation terroriste

International

ETA: organisation terroriste

Suivez les activités de l'ETA, une organisation terroriste basque. »

Sur le même thème

Agence France-Presse
Madrid

Des armes et du matériel informatique ont été découverts dans la voiture utilisée par «Gurbitz», le chef militaire présumé de l'ETA, arrêté lundi à Gerde dans le sud-ouest de la France, a annoncé mardi le ministre espagnol de l'Intérieur Alfredo Perez Rubalcaba.

«Il y avait beaucoup de choses dans la voiture» utilisée par Aitzol Iriondo Yarza, alias «Gurbitz» et son «compagnon» Eneko Zarrabeitia, a expliqué le ministre aux médias espagnols, en marge d'une inauguration à Grenade (sud).

«Il y avait trois armes, du matériel informatique, des ordinateurs ou clés USB, des agendas, des composants électroniques, deux sacs à dos», a énuméré M. Rubalcaba, soulignant que cela ouvrait des «pistes d'investigations intéressantes» pour les enquêteurs français et espagnols.

Le ministre a parallèlement refusé de donner l'identité de trois personnes interpellées près d'Irun lundi soir, lors d'une opération liée à l'arrestation de Gerde, soulignant que cette opération était encore toujours «en cours».

D'après l'agence de presse spécialisée Vasco Press, citant des sources policières, les trois interpellés à Irun avaient été repérés après avoir amené en voiture le troisième activiste présumé interpellé à Gerde, Aitor Artetxe, lors de son rendez-vous avec «Gurbitz» et Zarrabeitia.

Les trois militants présumés ont été arrêtés peu après avoir passé la frontière espagnole, près d'Irun, lundi en soirée.

Le ministre a justifié «la discrétion» concernant ces derniers, en soulignant qu'ils étaient actuellement interrogés par la police et que leurs domiciles faisaient l'objet de perquisitions.

«Gurbitz» est présenté par les autorités espagnoles et françaises comme le successeur du chef militaire de l'ETA Garikoitz Aspiazu, dit «Txeroki», arrêté le 17 novembre en France, il y a seulement trois semaines.

ot/pal/fka




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer