Source ID:; App Source:

Venise toujours les pieds dans l'eau, mais l'alerte est passée

Des touristes se promènent dans Venise inondée.... (Photo: Reuters)

Agrandir

Des touristes se promènent dans Venise inondée.

Photo: Reuters

Agence France-Presse
Rome

Venise avait de nouveau les pieds dans l'eau mardi en milieu de journée, la mer ayant atteint 102 centimètres au-dessus de son niveau normal, rien de comparable cependant avec le pic exceptionnel de 156 cm constaté lundi.

Le Centre de prévisions des marées vénitien avait prévu une hauteur maximale de 115 cm mardi à 11H45 (5 h 45 HNE), mais le phénomène de l'«acqua alta» s'est finalement arrêté à 102 cm.

Les parties les plus «basses» de la cité lacustre -- comme la célèbre place Saint-Marc -- ont été à nouveau recouvertes d'eau, rendant difficiles les déplacements à pied. La mer devrait progressivement refluer au cours de l'après-midi jusqu'à retrouver un niveau normal vers 19H (13 h HNE).

Lundi, la mer était montée à 156 cm au-dessus de son niveau normal, soit un record depuis 22 ans. Venise a connu sa pire «acqua alta» en novembre 1966, lorsqu'elle avait été submergée par 194 cm d'eau.

L'importante inondation de lundi a relancé la polémique sur le projet «Moïse» de construction de digues destinées à protéger la ville de la montée des eaux.

Pour le maire de Venise, Massimo Cacciari, «Moïse» ne servirait «qu'une fois tous les 23 ans» car il ne serait activé qu'en cas de mer très haute, tandis que pour le Consortium «Venezia Nuova», ces digues pourront «défendre Venise de «toutes les "acque alte", quel que soit leur niveau».

Le projet «Moïse» -- en chantier depuis 2003 et qui ne devrait pas être opérationnel avant 2012 -- est un système de 78 digues mobiles, ressemblant à de grands caissons plats d'une longueur totale de 2 km, qui doivent être immergés aux entrées de la lagune.

En cas de marée haute dépassant les 110 cm du niveau normal de la mer, de l'air serait injecté dans ces caissons les forcant à remonter à la surface pour barrer les accès à la lagune, permettant de protéger Venise d'une «acqua alta» arrivant jusqu'à 2 mètres.

La vulnérabilité de Venise s'est aggravée au fil des années avec plus de 50 inondations entre 1993 et 2002, et la ville dont le sous-sol s'affaisse, s'est enfoncée de 23 cm au cours du XXe siècle.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer