Le tribunal de Zwolle dans le nord-est des Pays-Bas se penchera jeudi sur le sort d'un bébé belge cédé via internet à un couple de Néerlandais, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Le tribunal tiendra une audience à huis clos à 15H00» (heure locale), a indiqué à l'AFP une porte-parole du tribunal Maaike Junte.

Le Conseil néerlandais de la protection de l'enfance a été invité à donner au tribunal son avis sur l'avenir immédiat de l'enfant. «Nous pouvons conseiller de ne rien changer à la situation ou de retirer l'enfant au couple et de le placer sous tutelle», a déclaré le porte-parole du Conseil Kees Dijkman, interrogé par l'AFP.

«Entre ces deux extrêmes, nous pouvons conseiller au juge de maintenir la garde de l'enfant au couple qui l'a accueilli mais de le placer sous tutelle», d'une personne ou d'un organisme tiers, a poursuivi le porte-parole.

Selon lui, le couple néerlandais a également été invité à assister à l'audience.

Le couple de Néerlandais, qui ne pouvait avoir d'enfant, était entré en contact avec la mère biologique du bébé par le biais d'une annonce sur internet dans laquelle la mère disait qu'elle ne pouvait pas s'occuper de l'enfant.

Le couple néerlandais avait emporté le bébé quelques heures après sa naissance début juillet à l'hôpital Jan Palfin de Gand (nord de la Belgique).

Une enquête a été ordonnée mardi par le parquet de Zwolle (centre) et confiée à la police.