Le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi a affirmé dimanche avoir la «vigueur» d'un homme de 20 ans, démentant avoir été victime d'un malaise comme l'avait affirmé auparavant une agence italienne, lors d'une conversation téléphonique avec les participants à un congrès.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«J'ai entendu parler d'une information selon laquelle j'aurais eu un malaise. Je n'ai eu aucun malaise, je me sens extrêmement bien. Je fais face aux événements avec la vigueur d'un homme de 20 ans», a déclaré Silvio Berlusconi (72 ans), lors de cette conversation téléphonique retransmise par la télévision en continu Sky TG24. Il a expliqué en substance qu'il n'avait pas été en mesure de se rendre en personne à ce congrès en raison d'un autre engagement auquel il devait assister à son retour du sommet du G20.

L'agence italienne Agi avait auparavant affirmé que le chef du gouvernement avait été victime d'un malaise dans l'avion qui le ramenait de Washington.

Cette information émanait d'un responsable d'un congrès politique réuni à Vérone (nord-est) auquel le chef du gouvernement aurait dû se rendre.

Le malaise supposé du chef du gouvernement avait auparavant été démenti «formellement» par son porte-parole, Paolo Bonaiuti.

«Le président du Conseil est descendu tranquillement de l'avion à Milan. Je lui ai parlé il y a quelques minutes. Et à 12H30, il s'adressera par téléphone au congrès» réuni à Vérone, avait déclaré le porte-parole à l'agence Ansa.

Depuis son retour au pouvoir en mai, Berlusconi a été victime en juin dernier d'un bref malaise alors qu'il venait d'achever un discours.

M. Berlusconi avait connu de précédents malaises lorsqu'il était encore dans dans l'opposition, le 18 mai 2007 dans les Abbruzzes et le 26 novembre 2006 en Toscane (centre).

Il s'est fait poser un stimulateur cardiaque en décembre 2006 aux États-Unis.

L'Italie n'a pas pour habitude de communiquer les bulletins de santé des chefs de gouvernement.