(Las Vegas) Las Vegas a connu mercredi son cinquième jour consécutif de températures records oscillant à 46,1 °C ou plus au milieu d’une vague de chaleur qui s’allonge et qui devrait faire griller une grande partie des États-Unis jusqu’à la fin de semaine.

La température a battu l’ancien record de quatre jours consécutifs établi en juillet 2005. Et le record pourrait être prolongé, voire doublé, d’ici quelques jours.

Même selon les normes du désert, la chaleur prolongée que connaît la plus grande ville du Nevada est presque sans précédent. Les prévisionnistes la qualifient de « vague de chaleur la plus extrême » depuis que le National Weather Service a commencé à tenir des registres à Las Vegas, en 1937.

La ville a déjà battu 16 records de chaleur depuis le 1er juin, bien avant le début officiel de l’été, « et nous ne sommes même pas encore à la moitié du mois de juillet », a indiqué mercredi la météorologue Morgan Stessman. Cela inclut un sommet historique de 48,8 °C établi dimanche, qui a battu le précédent record de 47,2 °C.

Chaleur mortelle

Il y a eu au moins neuf décès liés à la chaleur cette année dans le comté de Clark, qui inclut Las Vegas, selon le bureau du coroner du comté. Les autorités affirment que le bilan est probablement plus élevé.

« Même les personnes d’âge moyen qui semblent en bonne santé peuvent souffrir de maladies dues à la chaleur lorsqu’il fait si chaud qu’il est difficile pour le corps de se refroidir », a rappelé Alexis Brignola, épidémiologiste au district sanitaire du sud du Nevada.

Pour les résidents itinérants et autres personnes n’ayant pas accès à des environnements sûrs, les autorités ont mis en place des centres de refroidissement d’urgence dans les centres communautaires du sud du Nevada.

La région de Las Vegas a été soumise à un avertissement de chaleur excessive à trois reprises cet été, totalisant environ 12 jours de chaleur dangereuse avec peu de soulagement, même après le coucher du soleil, a calculé Mme Stessman.

La chaleur a été mise en cause dans la mort d’un motocycliste cette fin de semaine, dans le parc national de la vallée de la Mort. Mardi, dans la vallée de la Mort, les touristes ont fait la queue pour des photos devant un thermomètre géant qui indiquait 48,9 °C.

Au Grand Canyon, le National Park Service enquêtait sur le troisième décès d’un randonneur ces dernières semaines. Les températures sur des portions de certains sentiers peuvent atteindre 49 °C à l’ombre.

Les pompiers d’Henderson, dans le Nevada, sont devenus la semaine dernière les premiers de la région à déployer ce que la porte-parole de la ville, Madeleine Skains, a appelé des « capsules polaires », des dispositifs remplis d’eau et de glace pour rafraîchir une personne présentant des symptômes de coup de chaleur ou une urgence médicale connexe.

En Californie, les pompiers luttaient mercredi contre au moins 19 incendies de forêt, dont un incendie de 117 kilomètres carrés qui a donné lieu à des ordres d’évacuation pour environ 200 maisons dans les montagnes du comté de Santa Barbara.