(Washington) Les étudiants qui ont contracté des prêts fédéraux pour fréquenter l’établissement d’études supérieures ITT Technical Institute à partir de 2005 verront automatiquement cette dette annulée après que les autorités ont découvert de « fausses déclarations généralisées et omniprésentes » dans la défunte chaîne d’universités à but lucratif, a annoncé mardi l’administration Biden.

Publié le 16 août
Collin Binkley Associated Press

L’action annulera 3,9 milliards US de dette étudiante fédérale pour 208 000 emprunteurs, a déclaré le département de l’Éducation. La dette est annulée en utilisant une règle fédérale connue sous le nom de défense de l’emprunteur, qui vise à protéger les étudiants des collèges et universités qui font de fausses publicités ou commettent une fraude.

« Les preuves montrent que pendant des années, les dirigeants d’ITT ont intentionnellement trompé les étudiants sur la qualité de leurs programmes afin de profiter des programmes fédéraux de prêts étudiants, sans tenir compte des problèmes que cela entraînerait », a déclaré le secrétaire à l’Éducation, Miguel Cardona.

Cette action s’ajoute à la liste croissante sous l’administration Biden d’annulations fragmentaires de la dette étudiante – une action similaire en juin promettait d’effacer 5,8 milliards de dettes liées à l’entreprise Corinthian Colleges – mais aucune indication n’a été donnée sur une annulation plus large de la dette étudiante.

Le président Joe Biden a promu une annulation des dettes étudiantes en tant que candidat à la présidentielle et envisage depuis des mois d’effacer jusqu’à 10 000 $ par emprunteur. Il a récemment promis une décision d’ici la fin du mois d’août, mais l’annonce de mardi n’a pas éclairé sa réflexion.

Grâce à des annulations ciblées pour des groupes spécifiques d’emprunteurs, l’administration affirme qu’elle a maintenant approuvé le retrait de près de 32 milliards de dettes étudiantes pour 1,6 million d’emprunteurs.

La nouvelle mesure annulera automatiquement toute dette étudiante fédérale restante qui a été utilisée pour fréquenter l’établissement ITT Tech du 1er janvier 2005 à sa fermeture en 2016.

À son apogée, ITT figurait parmi les plus grandes chaînes d’universités à but lucratif du pays, avec 130 campus dans 38 États. L’entreprise a brusquement fermé ses portes après avoir fait face à de lourdes sanctions de la part du département de l’Éducation au milieu d’accusations selon lesquelles l’entreprise aurait poussé les étudiants à des prêts risqués et les aurait induits en erreur sur la qualité des programmes universitaires.

La décision a été saluée par des groupes qui représentent les étudiants.

« Il s’agit d’une annonce qui change la vie de milliers de personnes qui ne voulaient qu’améliorer leur vie et qui ont fait confiance aux mauvaises personnes pour les aider à le faire », a déclaré Libby Webster, avocate principale de l’organisation à but non lucratif Student Defence.