(Washington) Les États-Unis ont annoncé vendredi qu’ils fourniraient à l’Ukraine une nouvelle aide militaire de 820 millions de dollars, y compris de nouveaux systèmes de missiles sol-air et des radars de contre-artillerie pour répondre à la forte dépendance de la Russie aux frappes à longue portée dans la guerre.

Publié le 1er juillet
Nomaan Merchant Associated Press

Ces derniers jours, la Russie a lancé des dizaines de missiles à travers l’Ukraine et a bloqué les forces ukrainiennes avec des tirs continus pendant parfois des heures d’affilée.

Des dirigeants ukrainiens ont publiquement demandé aux alliés occidentaux d’envoyer rapidement plus de munitions et de systèmes avancés qui les aideront à réduire l’écart en matière d’équipement et de main-d’œuvre. Ils plaident qu’ils ont besoin de l’aide des alliés occidentaux pour repousser des forces russes plus importantes et lourdement équipées.

Au total, les États-Unis se sont engagés à verser plus de 8,8 milliards de dollars en armes et en formation militaire à l’Ukraine. Environ 7 milliards de cette aide ont été annoncés depuis l’invasion russe de février.

« Nous allons soutenir l’Ukraine aussi longtemps qu’il le faudra », a déclaré cette semaine le président Joe Biden lors d’une conférence de presse lors du sommet de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) à Madrid. Il a fait valoir que la Russie avait déjà subi un coup porté à sa réputation internationale et des dommages importants à son économie à cause des sanctions occidentales imposées depuis l’invasion.

PHOTO BRENDAN SMIALOWSKI, AGENCE FRANCE-PRESSE

Joe Biden lors d’une conférence de presse au sommet de l’OTAN à Madrid

Les États-Unis donnent aux Ukrainiens « la capacité » pour « qu’ils puissent continuer à résister à l’agression russe », a soutenu M. Biden.

Dans le cadre de ce nouvel ensemble de mesures, les États-Unis achèteront deux systèmes connus sous le nom de NASAMS, un système antiaérien développé par la Norvège et utilisé pour protéger l’espace aérien autour de la Maison-Blanche et du Capitole à Washington. Le Pentagone fournira également aux Ukrainiens jusqu’à 150 000 munitions d’artillerie de 155 millimètres.

Le Pentagone fournira également des munitions supplémentaires pour les systèmes de roquettes à moyenne portée qu’il a fournis à l’Ukraine en juin, connus sous le nom de High Mobility Artillery Rocket Systems (HIMARS). Les munitions proviendront du propre inventaire du département de la Défense en vertu de ce qu’on appelle l’autorité de retrait. Il s’agit du 14e lot d’armes et d’équipements militaires transféré à l’Ukraine à partir des inventaires du département de la Défense depuis août 2021.

Selon des responsables et des analystes occidentaux, la guerre s’est transformée en une impasse dans laquelle les deux parties dépendent fortement de l’artillerie. Si la Russie n’a pas atteint son objectif initial de renverser le gouvernement ukrainien, elle progresse lentement dans la conquête de la région orientale de l’Ukraine, le Donbass.