(Washington) Une fusée Falcon 9 de SpaceX a mis mercredi en orbite un satellite-espion pour le compte de la Force de l’espace américaine, a annoncé le National Reconnaissance Office, chargé de la conception et de la gestion du réseau satellitaire militaire des États-Unis.

Publié le 2 février
Agence France-Presse

La fusée emportant le satellite NROL-87 a décollé à 12 h 27 locales (15 h 27 HNE) de la base militaire de Vandenberg, en Californie, et l’a mis en orbite avant de revenir se poser sans encombre sur la base, a précisé le NRO dans un communiqué.

« Le satellite NROL-87 a été conçu, construit et opéré par le NRO au titre de sa mission de reconnaissance spatiale », a indiqué sans plus de précision cette agence de renseignement militaire, invoquant le « secret défense ».

Le NRO, qui dépend du Pentagone et surveille le trafic maritime international et les communications des adversaires des États-Unis, a précisé qu’il s’agissait du premier satellite lancé cette année, mais le 17e depuis deux ans.

Il est notamment destiné au commandement de la Force de l’espace, à Los Angeles.